30/07/2012

Ramadan: 4 moniteurs suspendus par la mairie communiste de Gennevilliers

 

le Lundi 30 Juillet 2012 à 20:21 mis à jour à 22:40

 

Quatre moniteurs de colonie de vacances ont été suspendus par la mairie PCF de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) pour avoir observé le jeûne du ramadan, leur employeur invoquant un danger pour la sécurité des enfants.

 

"C'est l'incompréhension et la révolte" chez ces quatre animateurs de colonie de vacances, explique leur avocat. Les quatre hommes ont décidé "de saisir le juge compétent pour faire valoir leurs droits", ajoute Maître Mohand Yanat.

Employés en CDD par la mairie de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), ces quatre moniteurs de colonie de vacances ont été suspendus pour avoir observé le jeûne du ramadan, lors d'un séjour sportif à Port-d'Albret, dans les Landes, qui a débuté le 5 juillet.

La mairie invoque la sécurité des enfants

"On a reçu la visite du responsable des centres de vacances. Il est venu voir si tout se déroulait correctement avec les enfants, et c'était le cas, puis il est venu déjeuner avec nous. Il s'est mis à ma table, et a remarqué qu'à l'heure du déjeuner je ne mangeais pas et Moussa non plus", explique Nassim, un des animateurs.

"Ce défaut d'alimentation et d'hydratation pouvait conduire ces agents à ne plus être en pleine possession des moyens requis pour assurer le bon déroulement et la sécurité des activités du séjour, ainsi que la sécurité physique des enfants dont ils avaient la charge", explique la mairie PCF, citant un précédent cas où une jeune animatrice jeûnant avait eu un accident alors qu'elle conduisait un véhicule avec des enfants.

"C'est pourquoi la ville (...) qui a la pleine responsabilité de la bonne conduite des séjours a mis fin à leurs missions, sans préjudice financier", poursuit la municipalité, selon une information révélée dans un premier temps par le BondyBlog.

France Info 

23:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

"sans préjudice financier"
alors qu'il s'étaient engagés , conformément aux clauses de leur contrat de travail, à s'alimenter et à s'hydrater !
Non seulement ils seront payés à ne rien f..tre , mais en plus ils espèrent obtenir des dommages-intérêts.
Etre payés à ne rien faire, c'est bien leur culture.

Écrit par : anonyme | 31/07/2012

Répondre à ce commentaire

"sans préjudice financier"
alors qu'il s'étaient engagés , conformément aux clauses de leur contrat de travail, à s'alimenter et à s'hydrater !
Non seulement ils seront payés à ne rien f..tre , mais en plus ils espèrent obtenir des dommages-intérêts.
Etre payés à ne rien faire, c'est bien leur culture.

Écrit par : anonyme | 31/07/2012

Répondre à ce commentaire

Staline n'aurait pas supporté! Au goulag! Là, on faisait "ramadan" jour et nuit, tout en travaillant!

Écrit par : Gaëlle Mann | 31/07/2012

Répondre à ce commentaire

si pareille décision aurait été prise par une municipalité qui ne fut pas communiste ou socialiste , le ban et l,arriére-ban de la bien-pensance serait monté au créneau!!
salutations.

Écrit par : parvus | 31/07/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.