14/12/2012

Voyage de Jean-Noël Guérini en Israël

Une délégation de quarante-six personnes, conduite par Jean-Noël Guérini, Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, s’est rendue en Israël du 10 au 12 décembre 2012. Pour accompagner les conseillers généraux de tout bord politique dont certains faisaient leur premier voyage en Israël, le Président avait invité Michèle Teboul, Présidente du CRIF Marseille Provence, Zvi Ammar, Président du Consistoire régional, Bruno Benjamin, Président délégué du Consistoire, Élie Benarroch, Président du FSJU. Reouven Ohana, Grand Rabbin de Marseille, Jean-Marc Aveline, Vicaire général, Frédéric Keller, Pasteur et Robert Azilazian représentaient les différents cultes.

 

Nous connaissons tous l’attachement du Sénateur pour Israël, ce voyage de solidarité avait pour mission aussi d’apporter un peu de réconfort au peuple israélien. Comme il est de coutume, la première visite débute par Haïfa, ville jumelée avec Marseille depuis 1958. Les – accords-cadres – sur le social, la santé et l’économie sont anciens et se perpétuent d’année en année comme ceux des « Écoles de l’Espoir ».

 

Dimanche 9 décembre, Yona Yahav, maire de Haïfa, reçoit la délégation lors d’un Dîner de Gala durant lequel il réaffirme son amitié pour Marseille et la France. Il rappelle que la formation de ses pompiers pour la lutte des incendies de forêt et la prévention des risques, organisée par les marins pompiers du département est un succès. Le programme d’échange et de formation s’est renouvelé et accentué après l’incendie du Mont Carmel de décembre 2010 qui avait fait 41 victimes. Jean Pierre Maggi, Maire de Velaux et Conseiller général en charge au département des Incendies et Secours est affirmatif : « les rencontres qui ont eu lieu lors de la visite des pompiers de Haïfa à Marseille ont permis de nouer des liens d’amitiés indéfectibles, la grande famille des pompiers n’est pas une utopie, mais bien une réalité ».

 

Le Président du Conseil Général très attaché aux « Écoles de l’Espoir » a promis une rallonge budgétaire de 100 000 euros. Présents lors de cette rencontre, les élèves, juifs, druzes, musulmans arméniens, qui bénéficient du soutien scolaire ont témoigné auprès des élus de l’utilité du programme personnalisé et des progrès rapides qu’ils ont faits. Une invitation dans notre ville a été lancée pour douze d’entre eux.

 

Le programme du lendemain est chargé et débute par une visite au Musée national des Sciences, le Mada Tech, lieu interactif, privilégié par un jeune public avide de progrès scientifiques et technologiques. Ce musée offre une grande diversité d’expositions qui illustre le lien entre la science et la vie quotidienne.

 

Malgré une circulation automobile intense, la délégation arrive à l’heure à Jérusalem, où seul un groupe restreint se rend à l’invitation du Président Shimon Peres. Durant cet entretien privé extrêmement convivial et chaleureux, le Président de l’État d’Israël évoque les problèmes d’actualité sans omettre de rappeler que : « conscient que le pays n’avait aucune ressource de son sol, il a misé sur les capacités humaines, Israël s’est nourri de ses hommes alors que les autres peuples se nourrissent de la terre ».

 

Le mois de décembre, est traditionnellement celui de la fête du « miracle de Hanoucca », source d’inspiration intemporelle puisque la fiole d’huile dura huit jours au lieu d’un seul. C’est la fête la plus célébrée et chérie du calendrier juif, le Président Peres ne déroge pas à la règle en invitant les participants à l’allumage de la seconde bougie, moment privilégié de partage et d’émotion.

 

Lors du diner officiel qui suivra, le vice-ministre de l’Intérieur Eli Ishaï répondra en toute franchise et sans langue de bois à toutes les questions sur Israël et la coexistence avec ses voisins arabes. Mardi 11 décembre, après un petit déjeuner, en présence du Président mondial du KKL, Monsieur Afflalo, et une bénédiction de l’ancien Grand Rabbin d’Israël, Monsieur Bakchi Boron, la délégation se rend à la Knesset, le parlement israélien où l’attend le Président Reouven Rivlin.

 

Invités ensuite à la conférence de Dan Ben Simon, député du parti Avoda, sur le thème de : « Enjeux des prochaines élections israéliennes », les participants de la délégation auront sans nul doute de quoi méditer. Rien n’est simple en Israël, malgré les menaces qui pèsent sur l’existence même du pays, le dynamisme et la persévérance des Israéliens sont une leçon de courage pour chacun d’entre nous. C’est bientôt la fin du voyage, il reste encore un peu de temps pour aller visiter pour les uns le « Saint Sépulcre » ou pour d’autres le « Mur des Lamentations ». Un appel téléphonique de dernière minute vient surprendre les membres de la délégation, le Premier ministre Bibi Netanyahu attend le Président Jean-Noël Guérini et les conseillers généraux pour un ultime entretien.

 

Comme le dit Michèle Teboul, ce voyage riche en rencontres a répondu à tous ses espoirs. Nous le savons, on ne sort pas indemne de ce qu’on a vu ou perçu ou compris. Souhaitons que les participants à cette délégation deviennent les nouveaux ambassadeurs d’un pays qui mérite attachement et respect et comme le disent les Sages du Talmud, espérons que la fête de Hanoucca continue à éclairer le Peuple juif.

 

Edith Janowski-Bismuth

CRIF Marseille Provence

21:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Mais c'est pas possible une telle pourriture à la tête d'une Région !!! Et ce sont bien sûr les contribuables qui paient !
Il faudra lui réserver un réverbère lorsqu'on pendra toutes ces crapules lors de notre "Grand Soir" !

Écrit par : dirk | 14/12/2012

Répondre à ce commentaire

Après avoir organisé un tel voyage Guérini peut dormir sur ses deux oreilles : on peut lui enlever toutes ses immunités, il aura tous les appuis voulus pour rester intouchable !

Écrit par : abad | 15/12/2012

Répondre à ce commentaire

A Marseille, il n'y a pas que le problème de l'immigration, bien que tous ces problèmes se touchent étroitement...

Écrit par : Gaëlle Mann | 15/12/2012

Répondre à ce commentaire

Ils sont aussi LAIDS l'un que l'autre!

Écrit par : Gaëlle Mann | 15/12/2012

Répondre à ce commentaire

Comme dans l'affaire DSK, l'appel au lobby ... Et là encore ça va marcher, à l'heure où on commence à installer des chandeliers dans l'espace public sans la moindre remarque du monde merdiatico-politique.

Écrit par : Lug | 15/12/2012

Répondre à ce commentaire

@ Lug, plus aucune décoration ni banderoles de NOËL à Marseille! En deux ans, elles ont disparu, remplacées par ces chandeliers d'Hannouca plantés aux carrefours! les gens ne savent pas de quoi ils sont le symbole! ni de quelle religion ils proviennent! Les veaux ne savent rien!

Écrit par : Gaëlle Mann | 16/12/2012

Répondre à ce commentaire

Lug, l'appel au lobby n'est pas gratuit pour lui... Il a sa hotte de père Noël! °)°

Écrit par : Gaëlle Mann | 16/12/2012

Répondre à ce commentaire

La grande mafia adoube le petit mafieux ;o)

Écrit par : téléphobe | 18/12/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.