Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2012

Napoléon n'a pas été vaincu par les canons ou l'hiver russes mais par les poux et le typhus

sans-titre.png Napoléon.png

Sans les poux, les Russes n'auraient pas pu battre l'empereur français lors de la campagne de Russie de 1812.

Nos livres d'histoire nous ont appris que Napoléon, lors de son invasion de la Russie en 1812, avait marché sur Moscou avec une armée à peu près intacte et n'avait été forcé de battre en retraite que parce que les Moscovites avaient incendié les trois quarts de leur ville, privant ainsi son armée de nourriture et de vivres.

Le rude hiver russe aurait alors décimé l'armée en retraite. La victoire russe, commémorée par l'Ouverture 1812 de Tchaïkovski, resta dans les mémoires comme l'un des grands revers de l'histoire militaire.

Mais personne n'a reconnu la véritable grande "puissance" de cette guerre.

A Vilnius, en Lituanie, à l'hiver 2001, des ouvriers creusèrent des tranchées pour enfouir des lignes téléphoniques et démolirent les vieux baraquements soviétiques qui se dressaient là depuis des décennies. Un jour, un bulldozer déterra un objet blanc. Le conducteur descendit de sa machine et, à sa grande surprise, découvrit un crâne et des os humains. Un autre ouvrier raconta plus tard que «les choses ne cessaient de sortir du sol-il y en avait des milliers».

Huit ans plus tôt, une fosse contenant les dépouilles de 700 personnes assassinées par le Comité pour la sécurité de l'Etat, ou KGB, avait été mise au jour. Etait-ce l'un de ces endroits secrets où le KGB disposait de ses victimes? Ou bien l'une des fosses communes où des Juifs avaient été massacrés en masse par les nazis?

Quand les archéologues de l'université de Vilnius arrivèrent, ils constatèrent que les corps étaient enfouis sur trois rangées dans des tranchées en forme de V, apparemment creusées pour servir de positions défensives. Il apparut que les squelettes étaient les dépouilles de soldats.

Deux mille d'entre eux furent exhumés, ainsi que des boucles de ceinture portant des numéros de régiment. Ils trouvèrent également des pièces (...) Lire la suite sur Slate.fr

 

30/12/12


 

20:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Merci Gaëlle, pour cette très intéressante découverte historique.

Écrit par : abad | 30/12/2012

Répondre à ce commentaire

Le typhus, une arme des destruction massibve à laquelle on ne pense pas assez...

Les restes de ces soldats de la Grande Armée devraient - au moins une partie symbolique - devraient être ramenés en France et recevoir dans un ossuaire l'hommage de la Nation. Ils sont morts pour la France et entrés dans l'éternité des Braves.

Ce n'est pas le général Hiver qui les a vaincus, mais le typhus qui régnait en Pologne et en Russie.

C'est une découverte historique de première importance pour reviser l'Histoire.

Écrit par : Gaëlle Mann | 31/12/2012

Répondre à ce commentaire

Sans poux et sans froid l'effort physique demandé pour parcourir tous ces km à pieds m'aurait certainement tué. Et peut-être même avant d'arriver en Russie!

Écrit par : babotchka | 31/12/2012

Répondre à ce commentaire

Gaelle , les restes de ces soldats n,intéressent plus personne à notre époque , et en plus on nous sortirait le cout financier de l,opération !!
salutations.

Écrit par : parvus | 31/12/2012

Répondre à ce commentaire

l' arme biologique ( parasites / virus / bactéries(bacilles) , champignons (fusarium) est de loin la plus efficace pour "solutionner finalement" n' importe quel peuple .

Écrit par : marcel | 31/12/2012

Répondre à ce commentaire

Le thyphus a ete egalement la cause de la mort de centaines de milliers de prisonniers des camps allemands..
interessant cet article de wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Typhus

Écrit par : nelly | 02/01/2013

Répondre à ce commentaire

@ nelly: on trouve presque toujours des articles intéressants et objectifs sur Wikipédia. Celui-ci est à lire. Il faut savoir ce qu'est exactement le typhus et les ravages qu'il a fait dans l'univers concentrationnaire.

Écrit par : Gaëlle Mann | 03/01/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.