15/01/2013

Le ronron du chat, bénéfique contre le stress

 sans-titre.png chat ronron.png

Stressé ou insomniaque ? Plutôt que de vous faire prescrire des médicaments, faîtes ronronner votre matou. Un vétérinaire toulousain affirme que le ronronnement du chat "apaise" et agit tel "un médicament" grâce à ses vibrations sonores apaisantes et bienfaisantes.

A l'heure où les médecines douces et thérapies naturelles ont la cote, voilà une nouvelle méthode qui devrait faire des adeptes : la "ronron thérapie". Autrement dit, le ronronnement du chat "apaise" et agit comme "un médicament sans effet secondaire" contre le stress, l'insomnie ou l'anxiété. L'argument est signé Jean-Yves Gauchet, vétérinaire à Toulouse et père de la "ronron thérapie" en France selon ses dires.

"Quand l'organisme lutte contre des situations pénibles, comme le stress, le ronronnement du chat émet des vibrations sonores apaisantes et bienfaisantes, un peu comme la musique", explique Jean-Yves Gauchet. Le ronron, qui vient du larynx, et ses vibrations sont un signe d'apaisement entre chats. "C'est le premier signal que la mère envoie à son petit, un appel de reconnaissance et d'apaisement qui fonctionne aussi avec l'homme", affirme le vétérinaire.

Au Japon, des "bars à chats"

C'est d'abord par le tympan que l'homme perçoit le ronronnement. Mais pas seulement. "C'est aussi par les corpuscules de Pacini, des terminaisons nerveuses situées au ras de la peau, que nous percevons le ronron qui émet des fréquences basses, entre 20 et 50 hertz. Des pensées positives et de bien-être sont alors transmises à notre cerveau", explique Jean-Yves Gauchet.

Auteur de "La ronron thérapie", la journaliste santé Véronique Aiache estime que "c'est un puissant anti-stress, régulateur de la tension artérielle, boosteur des défenses immunitaires et un soutien psycho-moteur". Elle indique également que "les vibrations émises par le ronronnement ont été reproduites par des kinésithérapeutes pour accélérer la cicatrisation osseuse".

Au Japon, les "bars à chats" ont fait leur apparition, où les clients viennent se détendre après le travail, en buvant un thé tout en caressant les animaux. En France, le chat reste un animal de compagnie très apprécié, présent dans près de 11 millions de foyers. Certaines maisons de repos ou de retraite acceptent d'ailleurs les chats, reconnaissant le réconfort qu'ils apportent aux résidents.


TF1 News - 14/01/13

00:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

J'ai essayé de l'expliquer à mon chien...mais il est obtus ! :-(

Écrit par : Dirk | 15/01/2013

Répondre à ce commentaire

Un bonheur,le ronron du chat ! Surtout,près de la cheminée !

Écrit par : tania | 15/01/2013

Répondre à ce commentaire

La fréquence basse de la sonorité du Didgeridoo ressemble à des ron-rons de chat : un effet apaisant de l'un est constaté, je pense que l'autre produit aussi cet effet. Plus largement les instruments à cordes ou de musique sur des games basses, ou tranquilles, ont peut être des propriétés qui pourraient avoir le même genre d'effet (mais en plus atténué certainement).

Pour ce qui est du ron-ron des chats : il y a des choses qu'on apprend de la science mais que notre nature a toujours perçues et ressenties comme une évidence, presque une essence pour ce qu'elles sont.

Écrit par : raul | 18/01/2013

Répondre à ce commentaire

@ raul: très intéressant! Y a-t-il d'autres animaux qui ronronnent dans la nature? Je n'en sais rien.
J'aime bien la sonorité du didgeridoo, mais je n'avais pas fait le rapprochement.

Amitiés!

Écrit par : Gaëlle Mann | 19/01/2013

Répondre à ce commentaire

l,homme ronchonne , donc crée un stress!!
le chat ronronne et déstresse !!
ha . . la nature . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 19/01/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.