Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2013

Apprentissage: le patronat breton recrute à La Réunion malgré le chômage en Bretagne

sans-titre.png Réunion.png

02/03/2013 – 18H10
BREST (NOVOpress Breizh) –
L’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) de Bretagne, le Centre de formation des apprentis de l’industrie de Bretagne, le Medef Réunion et le Comité National d’Accueil et d’actions pour les Réunionnais en Mobilité (CNARM) viennent de signer un accord afin d’offrir à de jeunes Réunionnais des contrats d’apprentissage en Bretagne.

 

Dans le cadre de la campagne « apprentissage 2012 », la Chambre de métiers et de l’artisanat des Côtes d’Armor a ainsi déjà recruté dix jeunes chômeurs réunionnais pour préparer leur examen de cuisinier, de charcutier –traiteur ou encore de crêpier.

De nombreux autres Réunionnais devraient arriver en Bretagne pour occuper des places en apprentissage ou en contrat de professionnalisation, dans les secteurs les plus divers de l’industrie comme l’usinage, la mécanique, l’électricité, la maintenance, la productique, la fonderie, la chaudronnerie, le soudage, la forge ou l’électronique.

Selon les chiffres publiés en décembre dernier, sur un an la progression du nombre de chômeurs de catégorie A aura été plus forte dans la région administrative Bretagne (+13,8%), qu’en France métropolitaine (+10,8%). Au total, entre novembre 2011 et novembre 2012, ce sont 16.410 personnes de plus qui ont dû prendre le chemin des agences de Pôle emploi dans ces quatre départements. Si l’on prend en compte les trois catégories de demandeurs d’emploi – sans emploi ou avec une activité réduite – on arrive, pour les cinq départements bretons, au chiffre record de 310.647 inscrits.

« Avec le CNARM, l’emploi n’a plus de frontières », affirme le Comité National d’Accueil et d’actions pour les Réunionnais en Mobilité. Avec l’aide active d’un certain patronat breton, ce slogan est en passe de devenir une réalité.

Crédit photo : DR.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

18:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

En l’occurrence, ce collaborateur serait, d’après l’affiche, plutôt une collaboratrice et en plus très mignonne ! Mais soyons juste : la réunion, c’est la France, même s’il y passe beaucoup de Comoriens !

Écrit par : abad | 02/03/2013

Le but réel est évidemment le métissage ethnique, car quelle autre raison ?

Écrit par : anonyme | 02/03/2013

effectivement la Réunion c,est la France et les Réunionnais nos compatriotes , pas d,amalgame avec les (invités) , d,ailleurs sévit aussi dans cette contrée du chomage à la pelle !!
mais en Bretagne , le chomage n,est pas non plus une denrée rare !!!
donc , je pense que les régionaux devraient avoir la priorité , mais cela devient politiquement incorrect!!
salutations.

Écrit par : parvus | 03/03/2013

Les commentaires sont fermés.