Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2013

Viande de cheval : comment le système se sert d’un scandale pour continuer à en occulter un autre…

sans-titre.png Cheval halal.png

 

02/03/2013 – 15h30
PARIS (NOVOpress/Kiosque courtois) – En visite au salon de l’agriculture samedi dernier, le président de la République a annoncé qu’il allait défendre l’obligation d’inscription de l’origine des viandes utilisées dans les plats cuisinés. Le pouvoir entend ainsi réagir à l’affaire des lasagnes à la viande de cheval. En fin de semaine dernière, Findus, Carrefour et Intermarché avaient pris les devants en annonçant que leurs plats cuisinés seraient désormais réalisés avec de la viande exclusivement française.

Un véritable bal des tartuffes, aussi bien de la part des groupes agroalimentaires que du gouvernement. La précision du mode d’abattage des animaux de boucherie n’est en effet toujours pas à l’ordre du jour. Or l’abattage rituel, halal ou casher, présente un risque sanitaire majeur avec la bactérie Escherichia Coli qui provoque une centaine de morts chaque année, alors que la viande de cheval, lorsque naturellement elle est de bonne qualité, est quant à elle parfaitement saine.

La plus grande partie de la viande halal est vendue en dehors du circuit halal et sans étiquetage portant la mention de l’abattage rituel, ceci à l’insu des consommateurs.

 

** Partie supérieure de l’image en Une : abattage rituel, égorgement d’un bœuf, qui se vide de son sang pendant plusieurs minutes alors qu’il reste conscient et continue à bouger. Comme l’indique l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA) ceci permet la contamination de la viande par la bactérie Escherichia coli (image en encart) qui habite l’intérieur du tube digestif des bovins, car leurs mouvements entraînent un « épanchement de matières stercoraires en provenance de l’estomac qui s’écoulent à travers la section béante de l’œsophage ».

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

18:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

D'apres ce rapport, la viande hallal coute moins cher, car elle se fait sans etourdissement prealable de l'animal.. Donc, elle se repand de plus en plus , sans que le consommateur en soit informe...
http://www.youtube.com/watch?v=EmovWhzch_4

Écrit par : nelly | 02/03/2013

Merci, Gaëlle, de nous rappeler ce scandale que les autorités veulent à tout prix étouffer ! Ces abattages rituels sont une honte pour notre pays.
Imaginez que ce soit la religion chrétienne qui imposerait ces abatages ne respectant pas les règles élémentaires de l’hygiène : l’église serait au banc de l’infamie et ses dirigeants lourdement condamnés. Et le christianisme serait inetrdit comme une secte.
Mais voilà ce sont les juifs et les musulmans qui l'imposent : non seulement on n’ose rien dire, mais on accepte d’empoisonner les chrétiens au passage !

Écrit par : abad | 02/03/2013

il y a tromperie point barre. Comme il est précisé dans l'article, la viande de cheval est consommable lorsqu'elle est de qualité.
Par contre, les merdias ne parlent pas de 2 décisions de l'UE à savoir l'autorisation d'introduire 10% d'huile moteur dans les mayonnaises et plats cuisinés, et de la farine animale pour l'"élevage des poissons

Écrit par : VLAAMS | 02/03/2013

@ VLAAMS: par intuition de possibles fraudes, je n'ai jamais acheté de mayonnaise ni de plats cuisinés! Il faut acheter simple et "visible" !

Écrit par : Gaëlle Mann | 03/03/2013

Chr abad: nos "rites" à nous, c'est l'hygiène mais aussi le moins de souffrance possible pour les bêtes. La loi française impose l'étourdissement préalable.
Mais qui respecte encore les "lois françaises" ?

Écrit par : Gaëlle Mann | 03/03/2013

Oui, cher abad ces abattages rituels au nom de la "religion" sont simplement des rites barbares archaïques, et ces abattages d'une atroce cruauté nous font HONTE sur le sol français!

Écrit par : Gaëlle Mann | 03/03/2013

@ nelly: elle coûte plus cher car il faut payer le sacrificateur agréé et l'imam et son tampon halal.

Écrit par : Gaëlle Mann | 03/03/2013

mais elles ne font pas honte à nos chers élus (es)!!
salutations.

Écrit par : parvus | 03/03/2013

Les commentaires sont fermés.