Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2013

Leur « changement de civilisation » n’est pas une menace en l’air - Par Bruno Gollnisch

 

immigration konkLors du débat à l’assemblée et dans les médias sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels, le ministre de la Justice, Christiane Taubira, avait affirmé aux Français, comme une sourde menace, que la gauche prônait un « changement de civilisation ». Lequel sera rendu possible par la dérive orwellienne que subissent beaucoup de nos nations en Europe, et la France en particulier, où le champ d’expression des dissidents à la pensée unique, au Big Brother immigrationniste et mondialiste, se réduit comme peau de chagrin.

Une preuve, une nouvelle preuve, une parmi tant d’autres, en a été apportée hier par le verdict rendu par le tribunal correctionnel de Nîmes à l’encontre du très dynamique conseiller régional FN du Gard, Julien Sanchez, que les internautes connaissent aussi en tant qu’animateur du blog de Jean-Marie Le Pen et qui assure au sein du FN la fonction de Secrétaire National à la communication numérique.

4.000 euros d’amende, dont 1.000 euros avec sursis ont été requis contre lui -Julien Sanchez a interjeté appel. Il lui est reproché d’avoir laissé passer sur son mur Facebook, en accès libre, les commentaires en octobre 2011 de deux internautes, MM. Roux et Baudet.

C’est en tant que directeur de publication que l’élu frontiste était poursuivi et a été condamné. Il a pourtant expliqué, ce que tous les possesseurs d’une page facebook très fréquentée comprennent, qu’il n’avait pas le temps matériel de vérifier tous les commentaires, manque de temps qui s’expliquait alors par le fait qu’il était en campagne électorale

La justice a jugé à connotation raciste les deux commentaires en question, jugez-en vous-même : « Des bars à chicha et des voilées. Voilà ce qu’est Nîmes ville romaine. (….). Prout (diminutif donné ici à l’UMP Franck Proust premier adjoint au maire de Nîmes, NDLR ), c’est l’élu au développement économique hallal, rue de la République islamique », avait écrit un d’eux. L’autre avait poursuivi : « Ce Grand Homme a transformé Nîmes en Alger. Dans chaque rue des kebabs et des mosquées. Les dealers et les prostituées règnent en maître. Pas étonnant qu’il ait choisi Bruxelles, capitale du nouvel ordre mondial et de la charia. Merci Franck et kiss à Leïla. »

Se sentant visée, Leïla Tella, la compagne de Franck Proust, avait porté plainte. Ces deux internautes ont été condamnés à verser 4.000 euros de dommages et intérêts à cette dame, partie civile dans ce dossier, dont 3.000 euros avec sursis.

Lors de l’audience, le 18 janvier, le procureur de la République avait réclamé trois ans d’inéligibilité et 8.000 euros d’amendes à l’encontre de Julien Sanchez et 5.000 euros pour les deux autres prévenus !!! Une demande à comparer avec le laxisme d’une certaine justice quand il s’agit de sanctionner la racaille délinquante multirécidiviste.

Julien Sanchez a d’ailleurs été obligé d’écrire au ministre de la justice pour demander que le vice-procureur soit sanctionné. Celui-ci avait dit à l’audience en s’adressant à lui : « vous êtes à la démocratie ce que l’éjaculation précoce est à la sensualité ». Une «saillie» qui avait peut être sa place sur le plateau d’une émission d’Arthur ou de Cyril Hanouna, mais dans un prétoire…

Bruno Gollnisch apporte bien sûr tout son soutien à Julien et aux internautes victimes de cette vindicte. Le jeune conseiller régional FN, épaulé pour l’occasion par plus de 150 militants qui avaient fait le déplacement, et qui ont bruyamment exprimé leur indignation quand le verdict a été rendu, a bien évidemment relevé la nature politique du procès qui lui est fait.

Leïlla Tella est en effet, nous l’avons vu, la concubine de M Proust, lequel fut l’ adversaire du conseiller régional FN aux dernières cantonales. Et il n’est pas anodin non plus que cette dernière ait choisi de se faire assister à ce procès par Maître Michèle El Baz, conseillère municipale PS de Nïmes, éliminée aux cantonales par…Julien Sanchez.

Jean-Marie Le Pen, a réagi sur TV Sud à ce verdict en jugeant que les commentaires qui ont entraîné le déclenchement de cette répression judiciaire n’étaient pas faux : « Je suis député européen depuis trente ans. Je m’aperçois que Bruxelles est une ville qui devient une ville musulmane. Je ne suis pas sûr qu’elle ne devienne pas un jour majoritairement musulmane

Avocat de Julien Sanchez, Wallerand de Saint-Just a posé la question de fond : « combien de temps encore, des peines pénales très sévères seront-elles réclamées contre des élus du FN qui ne font qu’user de leur liberté d’expression ou permettent à des citoyens d’en user ?En tout état de cause, ce procès est une tentative d’empêcher la progression fulgurante du FN dans le Gard et d’intimider son responsable local »

Mais si le peuple Français vote mal et reste arc-bouté su son désir de préserver son identité et se souveraineté, la tentation de changer le peuple reste plus que jamais une idée qui poursuit son chemin au sein de nos élites mondialisées.

En atteste le rapport sur l’intégration des immigrés, commandé par Jean-Marc Ayrault à Thierry Tuot, conseiller d’Etat, qui a été publié la semaine dernière. Il ne manque pas d’inquiéter alors que le Premier ministre a précisé que « les préconisations» de celui-ci « seront mises à l’étude dans le cadre de la réflexion interministérielle visant à proposer une profonde refondation de notre politique d’intégration ».

M. Tuot part du principe que la lutte contre l’immigration clandestine menée avec le laxisme que l’on sait par l’UMPS depuis quarante ans, n’empêche pas des dizaines, des centaines de milliers de clandestins de s’installer en France chaque année. Aussi, préconise-t-il l’extension de la doctrine du laisser faire laisser passer qui sert de philosophie existentielle à la caste libérale-socialiste.

Il révèle par là que la politique de régularisation au « cas par cas » que le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, avait annoncé vouloir mettre en œuvre n’était qu’un propos d’estrade, une promesse n’engageant à rien.

Le conseiller d’Etat indique ainsi que comme « de nombreux étrangers sans papiers ne sont pas expulsés », puisque, « de toute façon, dans cinq ans, on va finir par leur donner un titre (aux clandestins, NDLR), eh bien commençons tout de suite » avec des « titres de tolérance » ouvrant droit à une régularisation progressive sur cinq ans. Bref accélérons le processus ! Une annonce qui sera reçue comme on l’imagine par les populations concernées.

Le seul critère retenu ici est l’obligation de l’apprentissage du français…que maîtrise déjà, rappelle Bruno Gollnisch, les dizaines de millions de candidats potentiels au départ vers la France qui vivent au Maghreb ou en Afrique noire.

Décidément oui, ce changement de civilisation annoncé par Mme Taubira n’était pas une parole en l’air…

01:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

titres de tolérance pour certains et pour les méchants qui s,opposent à la pensée unique un titre d,intolérance!!!
salutations.

Écrit par : parvus | 02/03/2013

Ce Régime est un régime de guerre civile. Ses responsables ne devront pas s'étonner si une révolution nationale et ethnique violente éclate un jour. Ses responsables et ses collaborateurs des lobbies, loges et médias devront payer le prix fort les premiers. On ne les oubliera pas, et il faut le faire savoir !

Écrit par : Dirk | 02/03/2013

Il faut que le peuple français réalise enfin que ceux qui nous dirigent sont des apprentis dictateurs au service des mondialistes ; et leur objectif est bien le grand remplacement !

Écrit par : abad | 02/03/2013

Pour tarir l'immigration clandestine ou "légale", il suffit de fermer les robinets des aides dites sociales. C'est très simple.
Mais le but d'Ayrault et cie est de liquider la civilisation occidentale, c'est aussi simple.
Sanchez a été condamné pour avoir dit la vérité. Dire la vérité est le pire crime pour les mondialistes apatrides qui sont très nombreux et virulents en France occupée.

Écrit par : anonyme | 02/03/2013

Les commentaires sont fermés.