07/12/2013

Nous sommes tous les gardiens de la France éternelle

Ecrit le 6 déc 2013 à 2:43 par Edouard de Praron dans Poing de vue

 
 

Nous sommes tous les gardiens de la France éternelle« La France, le plus beau royaume après celui du Ciel. » (1) La France est éternelle. Mystique et charnelle, la France ne se réduit ni à une géographie ni à des institutions. Elle est du domaine de l’imaginaire, de l’émotion, du sensible.

La France éternelle est une brûlure de l’âme, un passé millénaire qui nous contemple, une incarnation du panache. Son Histoire, ses monuments, ses paysages, la visite de la basilique Saint-Denis, une Marseillaise chantée, un événement national sont autant d’éléments qui nous rattachent à une histoire multiséculaire. Être insufflé par la France éternelle, c’est se sentir acteur par héritage et non simplement spectateur lors d’une cérémonie aux Invalides, d’un défilé du 14 juillet, d’une balade dans nos villes et nos campagnes, etc. Vivre de la France éternelle, c’est peupler le vide qui nous entoure de récits épiques et du souvenir de nos glorieux aînés.

« Croire à la ‘France éternelle’, c’est choisir la mystique plutôt que la politique. »

Nous devons tout à la France et à son histoire : notre identité, notre manière de penser, de nous exprimer, de nous comporter, notre vision de l’Homme, etc. L’Histoire de France, la langue française, l’héritage chrétien, la littérature, la gastronomie sont autant de cadeaux que nos ancêtres nous ont donnés. Quelle chance d’être né dans un pays façonné pas les Gaulois, les Romains, le christianisme, Saint Louis, Louis XIV, Napoléon, Chateaubriand, Victor Hugo, le courage des Poilus, et bien d’autres. Nos traditions, nos vignobles, notre amour du débat, notre prétention à gouverner le monde tout en étant ingouvernable, notre arrogance, notre goût pour l’inutile, pour le panache, sont un legs de plusieurs siècles. Enracinés dans la terre de France, nous sommes les gardiens d’un art de vivre.

Récoltant les fruits du passé, notre devoir est de semer pour l’avenir. Nous devons rendre à la France ce qu’elle nous a donné. Fils de France depuis des générations ou depuis peu, dépositaires de son patrimoine, nous devons léguer à nos descendants ce qu’elle a de meilleur, en combattant ce qu’elle a de pire. Croire à la « France éternelle », c’est choisir la mystique plutôt que la politique, c’est croire que la France est « quelque chose d’impalpable, jailli de nos fantasmes, à mi-chemin entre l’humour et le radotage. La France éternelle est une flamme instable qui danse gaiement, feu follet dans la ténébreuse forêt calcinée. » (2) La France est corps et âme. À nous d’en vivre et de la faire vivre.

1. Grotius
2. Raspail réadapté

NOUVELLES DE FRANCE

00:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

l,ensemble des choses que les mondialistes aidés par les collabos et autres idiots utiles veulent voir disparaitre à jamais . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 07/12/2013

Très beau texte, avec un bémol, l'oubli des Germains (Francs, Wisigoths, Normands, etc…) dans le façonnage mental de ce pays, et dont les apports furent considérables dans tous les domaines…à commencer par le nom même de notre pays !

Écrit par : Dirk | 07/12/2013

@Gaëlle,
Je ne sais pas où mettre cette vidéo ahurissante qui vaut son pesant de cacahuètes sur le népotisme incroyable qui règne dans les instances du Conseil Régional du Nord Pas de Calais !
A vous de voir !…en tout cas, c'est la France nouvelle qui a remplacé la France éternelle !
http://www.dailymotion.com/video/xhhmif_marine-le-pen-divulgue-ce-que-les-socialistes-magouillent_news?from_related=related.page.int.gravity-only.a763ad8e484a85622c2ddca7f4df9e21138641225
Et comme disait Coluche : "Riez pas, c'est nous qu'on paie !"

Écrit par : Dirk | 07/12/2013

@ Dirk: la France, c'est le pays des Francs!

Je crois que dans le nord, "franc" et "franche" veulent dire aussi courageux, courageuse. Je ne le savais pas, c'est un petit garçon du Nord, en vacances, qui me l'a appris.

Écrit par : Gaëlle Mann | 08/12/2013

Dirk, vous l'avez très bien placée, précisément sous cet article: Marine est une gardienne de la France éternelle.

Je crois qu'à Marseille c'est la même chose ou pire. Du balai!

Écrit par : Gaëlle Mann | 08/12/2013

@Gaëlle,
Le mot "franc" vient du germanique "frakkr" ayant un sens étendu : brave, hardi, courageux, libre.
Un mot proche "frakka" désigne le javelot, arme prisée des Francs qui en auraient tiré leur nom.
Les Francs étaient une ligue de peuples nordiques et germaniques composites qui avaient été dispersés ou récupérés comme supplétifs militaires par les Romains en échange de terres. Leur nom n'apparaît pas avant le 3ème siècle, contrairement aux Saxons, aux Frisons et aux Jutes qui forment le socle de la Flandre et du flamand et qui resteront païens très tardivement, ce qui les opposera au nouveau pouvoir franc très tôt latinisé et christianisé…mais c'est une autre histoire, sur laquelle j'ai pas mal écrit !

Écrit par : Dirk | 09/12/2013

Les commentaires sont fermés.