Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2014

Le 17 janvier 1793, la Convention vote la mort du roi Louis XVI

 

Compte tenu des absents, la majorité absolue est de 361 voix. Le scrutin est relativement serré : le président Vergniaud déclare que la Convention vote (361/721) la mort de Louis XVI. Son cousin Louis Philippe d'Orléans, dit Philippe Égalité, grand maître du Grande Orient de France vote aussi la mort !

"Uniquement occupé de mon devoir (...) je vote la mort".

 C’est la voix qui fait basculer le vote ! Il le paiera de sa vie en étant guillotiné la même année. La maçonnerie n’ayant plus besoin de lui.

  Roi Louis XVI

Robespierre et Saint-Just réclamaient une exécution immédiate, sans procès préalable. L'Assemblée accepta, pour donner un semblant de justice à ce crime, que l'accusé soit assisté de trois avocats: Malesherbes qui favorisa la diffusion de l’Encyclopédie alors qu’il était responsable des services de la censure, Tronchet dont les cendres furent transférées au Panthéon de Paris le 17 mars 1806. et de Sèze, franc-maçon, appartenant à la loge les Neuf-Sœurs, celle de Voltaire.

Le vote se fait nominalement et à haute voix à la tribune. Dans les galeries, la foule, choisie pour intimider les hésitants se presse, bruyante et menaçante. Le roi allait être averti de la sentence deux jours plus tard, le 20 janvier. Le lendemain, il devait monter à l'échafaud.

Source Le Salon Beige

22:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

son Ame est à Dieu , depuis fort longtemps . .!!
la France n,en ait pas ressortie Grandie . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 18/01/2014

Ce fut le premier grand crime de la république qui s’annonçait. La France le paye encore aujourd’hui. Et déjà tous les principes de la république sont appliqués :
- vote non secret et avec intimidation ;
- pas de procédure d’appel
- la défense est muselée !
Dès lors on savait à quoi s’en tenir avec la république qu’on appelle avec raison : la gueuse !

Écrit par : abad | 18/01/2014

@ abad, malgré le souhait de Louis XVI, son sang est retombé sur la France.

Écrit par : Gaëlle Mann | 18/01/2014

Il était beau notre roi et il avait épousé une belle dame !
La "ripoublique" criminelle et sanguinaire sera annihilée !

Écrit par : téléphobe | 20/01/2014

@ téléphobe, pas de "première dame" ayant traînée, mais une Reine de France!

Écrit par : Gaëlle Mann | 21/01/2014

Les commentaires sont fermés.