Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2014

Chômage : 9 400 demandeurs d’emploi supplémentaires en juin (+0,3%)

3793553_a968b033edced20a58dcfb0cc070996581a3667d.jpg

 

B.C | Publié le 25.07.2014, 17h32 | Mise à jour : 18h00

 

                        

 

 

 

Une mauvaise nouvelle de plus sur le front du . Selon des chiffres dévoilés hier par le ministère du Travail, en juin 2014, ce sont 9 400 personnes supplémentaires qui se sont inscrites à Pôle comme «demandeurs d’emploi de catégorie A», c’est-à-dire recherchant activement un CDI. <btn_noimpr>

Soit une hausse du nombre de chômeurs de 0,3 % en un mois mois et de 4% en un an. La compte donc 3 398 300 chômeurs de catégorie A.

 

Ininterrompue depuis octobre 2013, la hausse du nombre d’inscription est encore plus marquée si l’on regarde l’ensemble des «catégories» de demandeurs d’emplois, c’est-à-dire y compris ceux à la recherche de CDD ou ayant travaillé uniquement quelques heures en juin. «Au total, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C s’établit à 5 043 200 en France métropolitaine fin juin 2014 (5 343 100 en France y compris Dom). Ce nombre est en hausse de 0,5 % (+23 000) au mois de juin», relève le ministère du travail. Soit une hausse de 5,1 % en un an.

Un nouveau pic historique

Signe de la violence et de la longueur de la crise, le nombre de chômeurs de longue durée atteint une nouvelle fois un pic historique : 2,302 millions de personnes pointent à Pôle emploi depuis plus d’un an (+0, 4% sur un mois et +9,4% sur un an). Parmi eux, plus de 642 000 sont même inscrits depuis plus de trois ans (+0,9% sur le mois, +17,6% sur un an).

Dans un communiqué, le ministère du travail insiste sur les raisons d’espérer. «Des signes positifs sont visibles : le nombre de jeunes demandeurs d’emploi en catégorie A diminue en juin (-1 400), confirmant une tendance débutée au deuxième semestre 2013», explique le ministère de François Rebsamen. Et d’ajouter : «En un an, le nombre de demandeurs de moins de 25 ans en catégorie A a diminué de 3,5%.»

La courbe du chômage sous Hollande



Le gouvernement mise sur son pacte de responsabilité

Ces mauvais chiffres sont publiés deux jours après l’adoption par le parlement des premières mesures du pacte de responsabilité, principale arme du gouvernement pour enrayer un chômage record.

Les textes inscrivent dans la loi les premières baisses de cotisations promises aux employeurs et les coupes budgétaires devant les financer.

Le pacte de responsabilité prévoit en effet 30 milliards d’euros d’allègement du coût du travail en échange de négociations dans les branches professionnelles sur l’emploi, la formation et l’investissement. Des accords qui tardent à être signés.«Dès la rentrée de septembre, le ministre François Rebsamen réunira, à cet égard, l’ensemble des acteurs pour un suivi des négociations des 50 plus grandes branches. La dynamique doit s’intensifier, écrit le ministère du travail. Le Gouvernement y sera attentif et le Premier ministre lancera à cette fin le comité de suivi des aides publiques incluant le suivi du Pacte et du CICE».

LeParisien.fr

21:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

4 millions de chômeurs à mettre en face de plus de 6 millions d'immigrés sans compter les centaines de milliers que le pouvoir encourage à s'installer chaque année : où est le problème ? Le Système libéral mondialiste a intérêt à utiliser ces deux armes que sont le chômage de masse et l'immigration massive pour faire pression sur les salaires et augmenter ses profits. MEDEF et CGT sont complices.
Un combat crédible contre le chômage doit commencer par inverser le courant de l'immigration (renvoi des chômeurs extra européens dans leurs pays d'origine) et inciter fortement, notamment financièrement, les demandeurs d'emploi à se former dans les métiers en pénurie, quitte à mieux rémunérer les métiers pénibles ou dangereux qui ne trouvent pas preneurs.
Il faut également développer énergiquement l'apprentissage dès l'âge de 14 ans, plutôt que masquer le chômage des jeunes avec ces milliers d'emplois jeunes subventionnés. Mais cela fait 40 ans qu'on en parle sans jamais rien faire alors que cette formule connaît un succès considérable en Allemagne.
…et bien sûr adopter les solutions protectionnistes développées par le FN et réindustrialiser la France ! C'est d'ingénieurs, de techniciens et d'ouvriers qualifiés dont nous avons besoin et non d'animateurs socio-éducatifs, d'intermittents du spectacle et de sociologues (la France "produit" 25% des sociologues de l'UE !) !

Écrit par : dirk | 25/07/2014

@Dirk : votre commentaire est très clair et j'en partage complétement le sens, sans doute parce que je suis ni socialope ni UMPute (si je peux me permettre) !

Écrit par : téléphobe | 26/07/2014

Vous êtes raisonnable , Dirk . Seulement ceux auxquels nous confions le pouvoir veulent notre peau .
Ils ne s'en cachent même plus .

Écrit par : albert | 26/07/2014

Dirk: votre commentaire est criant de lucidité , mais je ne pense pas que ce soit le but de nos "gouvernants" , je crois qu,ils nous préparent plutôt le Chaos . . . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 27/07/2014

Les commentaires sont fermés.