Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2016

Procès du meurtre de Fiona, 5 ans, tuée sous les coups de Berkane Makhlouf, le "beau-père"

http://www.leparisien.fr/faits-divers/proces-fiona-le-bea...

imagesMY7O12WO.jpg

sans-titre.png

02:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Quelle est cette justice en France qui passe de 30 ans de réclusion criminelle requis à 5 ans de prison ou même à 20 ans? La notion d'intime conviction est de plus en plus dévoyée. Les jurys populaires sont de plus en plus manipulés et en arrivent à rendre des verdicts d'assises "acadabrantesques". Nos enfants sont bien mal protégés avec une telle justice.

Écrit par : Anton | 26/11/2016

Répondre à ce commentaire

Révoltant ! 5 ans, c'est quasiment de l'amnistie !!! Comment une maman peut-elle voir massacrer sa petite fille sous ses yeux par un monstre ! Sa passivité (si passivité il y a eu) est de la monstruosité au même titre ! La "justice" de ce pays marche sur la tête !
Ah oui, j'oubliais, il s'agissait, avocat dixit, de ne pas se soumettre "à la rue" !!!
Ayons une pensée pour cette si jolie petite Fiona qui n'avait rien demandé à personne, sinon de vivre !

Écrit par : dirk | 26/11/2016

Répondre à ce commentaire

les ordures qui tabassent leurs enfants jusqu,à que mort se produise , doivent finir au gibet .
pas de pitié pour les assassins.
que cette pauvre enfant repose en Paix.
salutations.

Écrit par : parvus | 26/11/2016

Répondre à ce commentaire

vraiment , là on regrette la guillotine !! GAUTHIER MICHEL

Écrit par : gauthier michel | 26/11/2016

Répondre à ce commentaire

Depuis l'abolition de la peine de mort, combien d'innocentes victimes ? Depuis la mixité, la diversité, le fameux "vivre ensemble", que d'affreux drames conjugaux ou non et de violences subies principalement par les femmes au quotidien.
Il en est ainsi de drames, viols et tortures qui ne se produisaient qu'en temps de guerre et l'on voyait fleurir sur les murs, après 1945, des "US GO HOME", par exemple, à cause des exactions et viols commis par les "G.I.S" se comportant en France ou en Allemagne comme des barbares, des trafiquants impunis , laissant après leur départ des mères avec des enfants de couleur, par exemple ou répandant la syphilis. De nos jours, le laxisme des moeurs et le mélange des cultures font des enfants victimes et des femmes esclaves, seuls de malheureux faits divers en font état de temps en temps mais surtout, "pas d'amalgame" !

Écrit par : Louis | 26/11/2016

Répondre à ce commentaire

Encore un jugement de franc-mac(louf) ;o)

Écrit par : téléphobe | 27/11/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.