Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2016

L'armée syrienne annonce avoir repris le contrôle total d'Alep

Le dernier convoi de rebelles et de civils a quitté la deuxième ville syrienne, désormais aux mains du régime de Bachar el-Assad. Il s'agit de la plus grande victoire de l'armée face aux insurgés depuis le début de la guerre en 2011.

L'armée syrienne, fidèle au régime de Bachar el-Assad, a repris Alep. Ce jeudi soir, les derniers convois d'insurgés et de civils ont quitté la deuxième ville syrienne après un siège de plusieurs mois, a annoncé la télévision d'État. Il s'agit de la plus grande victoire de l'armée régulière face aux rebelles depuis le début de la guerre en 2011. «Grâce au sang de nos martyrs et aux sacrifices de nos valeureuses forces armées ainsi qu'aux forces supplétives et alliées (...) le commandement général des forces armées annonce le retour de la sécurité à Alep après sa libération du terrorisme et des terroristes et la sortie de ceux qui y restaient», a annoncé un communiqué de l'armée.

» LIRE AUSSI: En silence, les rebelles quittent Alep entre des soldats russes

Le nombre total de rebelles et de civils qui ont quitté la deuxième ville de Syrie depuis le début le 15 décembre des évacuations s'élève désormais à près de 34.000 personnes, a indiqué la porte-parole du CICR en Syrie, Ingy Sedky. En pleine tempête de neige, les opérations s'étaient ralenties mercredi dans la journée, avant de reprendre dans la nuit. Munis d'armes légères, des rebelles à bord d'une vingtaine de pick-ups, taxis et voitures traversaient jeudi matin le point de transit de Ramoussa, dans le sud d'Alep, pour se rendre en zone rebelle, selon un correspondant de l'AFP sur place. En début d'après-midi, ce journaliste a constaté qu'une dizaine de bus avaient également quitté la poche rebelle d'Alep. À leur passage, un loyaliste a brandi un grand drapeau syrien. Les autorités syriennes n'ont fourni aucun chiffre officiel du nombre de personnes évacuées d'Alep et transférées en territoire rebelle.

» LIRE AUSSI: Bana, la fillette syrienne aux 300.000 abonnés Twitter, a été évacuée d'Alep

 

Sous une neige qui tombait en abondance, plusieurs bus ont traversé mercredi le quartier de Ramoussa, contrôlé par le gouvernement. «Les bus ne sont pas chauffés. Les passagers, femmes, enfants et personnes âgées souffrent du froid. Ils n'ont ni nourriture ni eau», a mis en garde Ahmad al-Dbis. Selon le directeur pour le Moyen-Orient du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Robert Mardini, «les conditions climatiques sont difficiles et les gens sont épuisés». «Tous les blessés et les malades dans un état critique ont été évacués d'Alep ces derniers jours», a précisé une porte-parole du CICR, Ingy Sedky.

 

 

Une source militaire a par ailleurs expliqué que le retard dans les évacuations était une nouvelle fois dû à la nécessité de «synchroniser» les sorties d'Alep avec celles des villages chiites de Foua et Kafraya, assiégés par les rebelles dans la province d'Idleb, voisine de celle d'Alep.

20:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je tire mon chapeau à Bachar el assad ! Il est en train de gagner contre les révolutionnaires islamistes. Il y a quatre ans, on ne donnait pas cher de sa peau ! Bravo et surtout bravo aux patriotes syriens qui ont défendu becs et ongles leur patrie ! Quel courage !

Écrit par : abad | 22/12/2016

Cette victoire du pouvoir légal contre celui des "rebelles" islamistes armés et financés par l'Occident depuis 2011 est également une défaite cinglante et humiliante de celui-ci.
Elle aura également été l'occasion d'une formidable campagne de propagande et de désinformation de la part des médias occidentaux, dont on ne trouve pas d'équivalent dans les régimes totalitaires !
Gageons que nous aurons droit au silence radio sur les milliers de victimes civiles qui périssent en ce moment même sous les bombes démocratiques de la coalition US à Mossoul !

Écrit par : dirk | 22/12/2016

en cas contraire , les "rebelles" auraient sûrement massacrer les forces loyalistes , au lieu de les laisser partir dans la nature avec armes et bagages dans la nature , ce qui va leur permettre d,ailleurs de reprendre les combats dans d,autres lieux .
salutations.

Écrit par : parvus | 23/12/2016

Les commentaires sont fermés.