Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2017

Penelope aurait touché plus de 900 000 €, les enfants 84 000 €, Fillon crie à la «calomnie»

 

 >Elections>Election présidentielle|CSA|31 janvier 2017, 17h33 | MAJ : 31 janvier 2017, 20h25|117

 
1/2
 
CSA
 
Election présidentielleprésidentielleFrançois FillonPenelope Fillon
 

L'épouse de François Fillon, Penelope, soupçonnée d'emplois fictifs, a touché au total plus de 900.000 euros brut comme collaboratrice de son mari et de son suppléant ainsi qu'à la Revue des Deux Mondes assure ce mercredi le Canard Enchaîné.

Après ses révélations de la semaine dernière, le Canard enchaîné récidive ce mercredi. Selon l'hebdomadaire, ce n’est pas 600 000 euros mais plus de 900 000 euros qu'aurait touchés la femme du candidat de la droite à la présidentielle, Penelope Fillon, en tant qu’assistante parlementaire et à la Revue des deux mondes. Ses deux enfants, que le candidat a reconnu avoir embauché «pour des missions précises» lorsqu’il était sénateur entre 2005 et 2007, auraient quant à eux touché 84 000 euros comme «assistants parlementaires».

 

   

Le Canard chiffre désormais ainsi à 831.440 euros brut la somme perçue par Penelope Fillon comme assistante parlementaire de son mari ou de son suppléant Marc Joulaud. Non pas seulement de 1998 à 2002, comme écrit la semaine dernière par la même source, mais aussi de 1988 à 1990. La femme du candidat n'aurait donc pas bénéficié de cet emploi 8 mais 15 ans. Cette version vient contredire les dires de François Fillon, qui assurait jeudi dernier sur TF1 que sa femme avait travaillé bénévolement pendant des années avant d'être embauchée après le départ de son collaborateur parlementaire en 1997.

 

Le Parisien

 

6643047_capture.png Canard.png

 

 

QUESTION DU JOUR. Soupçons d'emplois fictifs : êtes-vous convaincu par la défense de François Fillon ?

 

VIDEO. Le passage de François Fillon sur TF1

 

«Une opération de calomnie trés professionnelle»

Ces nouvelles révélations interviennent quelques heures après la visite d'enquêteurs dans le bureau de François Fillon à l'Assemblée nationale. Le président du groupe LR à l'Assemblée, Christian Jacob, a évoqué une « perquisition ». En réponse à ses nouvelles révélations, François Fillon a dénoncé à Reuters, « une opération de calomnie très professionnelle, sans précédent sous la Ve République. » Le candidat s'est dit « serein et confiant dans l'attente de la clôture de l'enquête. »

 

LIRE. Les assistants parlementaires, une affaire de famille

 

Des révélations qui ne vont pas arranger la campagne de l’ancien premier ministre François Fillon. Après une semaine médiatique largement rythmée par les suspicions d’emploi fictif visant sa femme, le candidat a ébauché une défense fragile, basée dans un premier temps sur le caractère « misogyne » de l'hebdomadaire. L'ouverture, mercredi dernier, par le parquet national financier d'une enquête préliminaire l'a poussé à revenir plus en profondeur sur ces allégations. Sur le plateau du 20 heures de TF1 jeudi soir, puis lors de son grand meeting ce dimanche à La Villette (Paris) le candidat a assuré « n’avoir rien à cacher », niant la réalité des affirmations du Canard enchaîné. Toujours selon le palmipède, contrairement aux dires du député de Paris, l'élu n'aurait pas un mais « plus d'une quinzaine de comptes » au Crédit agricole de Sablé-sur-Sarthe

 

   

 

Lors de son passage au 20 heures de TF1, l'ancien premier ministre avait lui-même fait des révélations concernant ses enfants : «Lorsque j'étais sénateur, il m'est arrivé de rémunérer pour des missions précises deux de mes enfants qui étaient avocats, en raison de leurs compétences. » Le Canard enchaîné révèle ce mercredi qu'ils auraient été rémunérés 84 000 euros en tant qu'«assistants parlementaires ». 57.084 euros bruts, d'octobre 2005 à décembre 2006 pour Marie Fillon, et 26.651 euros pour Charles Fillon de janvier jusqu'à juin 2007.

 

 

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

C’est vraiment l’histoire de l’arroseur arrosé ! Ils crient à la calomnie : mais qui ont, depuis des dizaines d’années, calomnié, insulté JMLP, MLP, les représentants et les électeurs de FN ? si ce n’est l’UMP et leurs complices du PS, du PC et des verts ? Ils ne font que récolter ce qu’ils ont semé ! Et encore il y a une énorme différence entre eux et le FN : les accusations contre le FN n’étaient que d’ignobles mensonges, tandis que celles qui surgissent aujourd’hui conte eux sont sûrement des vérités !

Écrit par : abad | 31/01/2017

"Nul ne ment autant qu'un homme indigné" (Nietzche). Fillon est très indigné ! Un mensonge suit un autre…Fillon est allé à bonne école 5 ans avec Sarko ! Nous assistons en direct à son élimination progressive de la course à la présidentielle. Il est cuit !
On parle déjà en coulisses d'un plan B pour le remplacer en urgence par Baroin ou Xavier Bertrand…à suivre !
C'est un boulevard qui s'ouvre pour Macron et Marine, les deux probables rescapés pour le 2nd tour !

Écrit par : dirk | 31/01/2017

Les commentaires sont fermés.