Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2017

Paris: attaque de militaires à la machettte au Louvre: le suspect est égyptien

L'homme, égyptien âgé de 28 ou 29 as, aurait atterri à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle le 26 janvier dernier. Il était en provenance de Dubaï, où il aurait obtenu un visa pour la France.

L'identité de l'assaillant du Louvre, qui a attaqué à la machette des soldats de l'opération Sentinelle ce vendredi matin, se dessine peu à peu. Hospitalisé dans un état grave à l'hôpital Georges-Pompidou, dans le 15e arrondissement de Paris, après avoir été touché au flanc et aux fesses par plusieurs tirs de riposte, on sait désormais que l'homme est un égyptien né en 1988.

 

S'il ne possédait aucun papier d'identité, un téléphone portable ainsi que des bombes de peinture ont été retrouvés dans les sacs à dos qu'il portait. Ce sont ces éléments qui auraient permis aux enquêteurs d'établir son identité : Abdallah E-H. L'homme ayant loué une chambre d'hôtel rue de Ponthieu, non loin des Champs-Elysées, dans le très chic 8e arrondissement de la capitale, la police a alors rapidement pu perquisitionner les lieux. 

 

Un billet de retour pour Dubaï

 

La perquisition aurait permis de confirmer que l'assaillant est arrivé par avion, le 26 janvier dernier, à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, en provenance de Dubaï, aux Emirats arabes unis. Il serait entré en France avec un visa égyptien. L'homme avait un billet de retour pour les EAU au dimanche 5 février. Inconnue des services de renseignement français, son identité a été transmise à l'Egypte pour vérification. Par ailleurs, des analyses ADN et d’empreintes digitales sont en cours.

   

Aucun explosif retrouvé sur lui

 

Vendredi matin, vers 9h45, l'homme a fait irruption dans la galerie du Carrousel du Louvre chargé de deux sacs à dos. Après s'est approché des militaires en patrouille, il a sorti deux machettes pour les agresser. Selon le préfet de Paris Michel Cadot, l'homme s'est précipité sur les militaires, «a proféré des menaces» et a crié «Allah Akbar». 

 

Dans la riposte, l'agresseur, âgé d'une trentaine d'années, a été grièvement blessé, au flanc et aux fesses. Conscient, il a été pris en charge par les secours. Aucun explosif n'a été retrouvé dans ses sacs à dos.

 

 

21:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Un Egyptien qui venait de Dubai avec un visa pour la France et une chambre dans un hotel de luxe..Il n'avait pas d'explosif sur lui..mais il avait deux machettes...
Mais que pensait-il faire avec ses bombes de peinture au Louvre?

Écrit par : nelly | 03/02/2017

Nelly , jack Lang dirait , il s,agit d,un artiste qui peint ses chef d,oeuvre à l,aide de machettes , un original en somme , libérez le , c,est une grande chance pour l,art Français , d,avoir de tels maîtres salutations.

Écrit par : parvus | 04/02/2017

Les commentaires sont fermés.