Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2017

Affaire Penelope Fillon : et maintenant, 45 000 € d'indemnités de licenciement !

 

>Elections>Election présidentielle|07 février 2017, 17h29|40
 
  
Election présidentielleFrançois FillonPenelope FillonAffaire FillonAffaire Penelope Fillon
 

Pour la troisième semaine consécutive, le «Canard enchaîné» alimente l'affaire Penelope Fillon, suspectée d'avoir exercé un ou plusieurs emplois fictifs, notamment comme assistante de son mari à l'Assemblée. Dans son édition de mercredi, l'hebdomadaire satirique affirme qu'elle a touché, en deux fois, 45 000 euros d'indemnités de licenciement, payées par l'Assemblée nationale.

 

Penelope Fillon a perçu en août 2002 «16 000 € d'indemnités, soit l'équivalent de cinq mois de salaire», alors qu'elle avait retrouvé un mois plus tôt un emploi auprès du suppléant de François Fillon, Marc Joulaud, selon le «Canard». «La législation ne prévoit pas un tel niveau d'indemnités de licenciement pour un collaborateur parlementaire», explique l'hebdomadaire, qui précise que ces indemnités portent sur la période 1998-2002.

 

Le «Canard enchaîné» ajoute que Penelope Fillon a également perçu, en novembre 2013, «29 000 euros de primes» au terme de son «dernier contrat» de 17 mois.

 

Fillon fustige des «mensonges»

 

Le candidat a réagi dans un communiqué intitulé «Les mensonges du Canard enchaîné» : «Les éléments publiés ce (mardi) soir dans l'édition du Canard Enchaîné datée du 8 février ne sauraient en rien constituer une information nouvelle et comportent des erreurs manifestes».

  

Selon l'I-télé et RTL, l'entourage de François Fillon avancerait que «le salaire net annoncé hier (lundi, sur le site de François Fillon, ndlr) comprenait les indemnités».

  leparisien.fr

20:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Fillon doit commencer à regretter que canard n'ait pas la grippe aviaire...

Écrit par : Elégant | 07/02/2017

L'extraordinaire dans ce dossier, c'est qu'il ne retire pas sa candidature et qu'il ne songe nullement à rembourser l'argent volé aux contribuables par ces emplois fictifs, quelle impudence!
Il est vrai que la justice mondialiste qui s'acharne sur les petits ,les femmes et les hommes de notre peuple pour des peccadilles ne condamne jamais ou presque ce genre de nomenklaturiste!
Encore plus extraordinaire, ce monsieur a toujours des soutiens s'il faut en croire les sondages mais ils sont truqués!
Il va falloir vraiment instituer un tribunal du peuple du peuple français,une juridiction qui instruira sans complaisance le procès de ces tristes sires, c'est indispensable,pas d'oubli ,pas de pardon mais la justice qui passe.

Écrit par : pierre | 07/02/2017

Un mensonge par jour : la cause est entendue en ce qui concerne les Fillon !
C'est un vrai régal pour BFMTV, la chaîne de Macron qui diffuse en boucle tout ce qui peut enfoncer le principal obstacle à l'arrivée au 2nd tour de la roue de secours du "Système" !
C'est de ce côté (Macron) qu'il faut rechercher les sources d'information du Canard !

Écrit par : dirk | 07/02/2017

Ce « canard prétendu enchaîné » ne sait faire que les poubelles et principalement, celles qui sentent très très mauvais ! Mais cela ne fait pas de Fillon un innocent, d’autant moins qu’hier pour se défendre, tout ce qu’il a trouvé comme argument c’est d’’insulter Marine ! Lamentable, Fillon est vraiment un pauvre type : Macron a raison de vouloir lui faire la peau !

Écrit par : abad | 07/02/2017

sans être pour Fillon, il faut reconnaitre que les médiats aux ordres traquent sans pitié quand il s,agit d, un élu de "droite" , contrairement à ceux de gauche vite excusés et oubliés.
salutations.

Écrit par : parvus | 08/02/2017

Penelope a cumulé deux emplois FICTIFS à temps plein!

Même Sarkozy n'a pas osé le faire avec Carla Brun!

Écrit par : Gaëlle Mann | 09/02/2017

Les commentaires sont fermés.