Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2017

Ivan Rioufol : « Une froide distance sépare Macron de l’âme française »

19h06
 

Macron, c’est tout ce que les Français sensibles à la fragilité du pays rejettent. Annoncer vouloir voter pour lui, même en dernier recours, est incompatible avec la défense d’une nation unifiée et assimilatrice. Son usage du mot « hexagone », vocabulaire désincarné qu’il partage avec Hamon, fait comprendre la froide distance qui sépare Macron de l’âme française.

Samedi, à Lyon, le faux rebelle d’un Système qui le soutient a défendu le modèle multiculturel, qui est au cœur de la crise identitaire abordée par Fillon, mais aussi Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan. Il a déclaré : « Il n’y a pas une culture française ; il y a une culture en France : elle est diverse, elle est multiple ».

Il a aussi dénoncé l’ »obscurantisme », mais il le voit chez Donald Trump, et non dans l’idéologie islamiste qui nargue la République et a pris le monde occidental pour cible. Macron dit refuser les murs, les quotas, les frontières, les conflits.

Un tel homme à l’Elysée signifierait l’abandon de la société d’intégration au profit d’une « inclusion » dans un espace ouvert et bienveillant. Pour le leader d’En Marche!, le FN représente « une France qui n’a jamais existé ».

Mais le communautariste qu’il avalise, et qui se consolide dans les cités, est celui qui produit les tensions et annonce les guerres civiles. Lundi soir, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) des policiers encerclés ont dû tirer en l’air à balles réelles. Si la droite ne s’affirme pas, elle poussera nombre d’électeurs dans les bras de Marine.

Le Figaro

Merci à Stormisbrewing

03:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

"Si la droite ne s’affirme pas, elle poussera nombre d’électeurs dans les bras de Marine."
Pour notre plus grand bonheur!

Écrit par : nelly | 09/02/2017

Il faut absolument qu'au second tour, ce soit Marine contre Macron et là tout sera au grand jour: La France contre l'anti-France.

Écrit par : Anton | 09/02/2017

"Si la droite ne s’affirme pas, elle poussera nombre d’électeurs dans les bras de Marine."
Roufiol présente cela comme un échec ou une catastrophe!

Je ne serais pas étonné qu'il choisisse Macron plutôt que Marine en cas de duel de second tour.
Il n'y a vraiment rien à attendre de cette droite courbe.

Écrit par : Pomègues | 09/02/2017

la "droite " ne s,est guère affirmée depuis 40 ans , à part le FN qui tient le flambeau patriotique , c,est le néant complet .
salutations.

Écrit par : parvus | 09/02/2017

Oui, que la (fausse) droite continue ainsi et que toute la France vote Marine !

Écrit par : abad | 09/02/2017

Macron est le parfait représentant de l'oligarchie mondialiste sans racines. Il souhaite clairement la disparition de la France charnelle et de ses habitants de souche.
Macron : l'ennemi principal à abattre !

Écrit par : dirk | 10/02/2017

Les commentaires sont fermés.