Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2017

Frontières ouvertes, tour Eiffel fermée

Communiqué de Wallerand de Saint Just, président du groupe FNIDFBleuMarine au Conseil régional d’Ile-de-France

La tour Eiffel, symbole de Paris et de la France dans le monde entier, monument le plus visité au monde, contrainte de se fortifier derrière une immense vitre pare-balle pour garantir la sécurité de ses visiteurs : voilà la triste situation de la capitale de la France aujourd’hui.

L’inaction coupable de nos gouvernants face au terrorisme islamiste, les oblige à prendre des mesures désespérées pour garantir la sécurité.. Ils refusent de protéger nos frontières, mais édifient des murs dans nos villes…

Alors que l’attaque du Louvre vient de nous rappeler la triste réalité de la menace islamiste sur nos lieux touristiques, seules les propositions de Marine Le Pen de rétablir le contrôle de nos frontières (engagement 24) et de lutter réellement contre le terrorisme islamiste (engagements 29 à 33) permettront de garantir réellement la sécurité des touristes et des parisiens.

01:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Il n'y aura pas d ' autre solution que la remigration totale de la population musulmane.

Écrit par : anonyme | 12/02/2017

Répondre à ce commentaire

…on commence par la Tour Eiffel.
Rendez-vous dans 10 ans pour compter le nombre de sites historiques entourés de ce type de protections. Nous vivons un type d'occupation territoriale inédit auquel le pouvoir n'apporte aucune autre réponse que ces dérisoires protections !
Tant qu'il y aura des muzz et des frontières ouvertes, nous aurons à subir ce type de contraintes que nous aurions très bien pu éviter ! Nous n'avons pas été consultés sur l'invasion de notre propre pays !

Écrit par : dirk | 12/02/2017

Répondre à ce commentaire

QUE LE VRAI DIEU , celui de JESUS , vous entende Anonyme....!..GAUTHIER MICHEL

Écrit par : gauthier michel | 12/02/2017

Répondre à ce commentaire

Cette décision est très symbolique : les bobos parisiens sont pour l’ouverture totale des frontières, tant qu’eux-mêmes ne sont pas concernés par l’immigration, bien tranquillement au chaud dans leurs quartiers trop riches et trop snobs pour être touchés par l’immigration ! Mais qu’ils se sentent un tant soit peu concernés, alors ils se dépêchent d’ériger des murs pour se protéger, protection qu’ils refusent énergiquement au petit peuple ! Honte à eux !

Écrit par : abad | 13/02/2017

Répondre à ce commentaire

abad:en cas de submersion définitive , ces bobos parisiens et provinciaux ne pourront plus se protéger derrière le peuple de souche ou des hauts murs , ils devront filer à l,anglaise pour sauver leurs miches de petites tafioles .
salutations.

Écrit par : parvus | 14/02/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.