Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2017

Pays-Bas : un policier néerlando-marocain chargé de la protection de Geert Wilders arrêté. Le PVV suspend toute activité (MàJ)

 

18h11

23/02/2017

Le dirigeant néerlandais du Parti de la liberté, Geert Wilders, attend les résultats d’une enquête sur un policier soupçonné d’avoir communiqué des informations le concernant.

Un agent néerlando-marocain du Service surveillance et sécurité (DBB), en charge notamment du leader d’extrême droite, est suspecté d’avoir livré des informations secrètes à « un groupe criminel impliqué dans du recel et du blanchiment d’argent », a indiqué, mercredi 22 février, le NRC Handelsblad, quotidien du soir néerlandais.

Candidat aux législatives du 15 mars aux Pays-Bas, Geert Wilders a annoncé, jeudi 23 février, la suspension de ses «activités publiques». Le député d’extrême droite attend les résultats d’une enquête ouverte sur un policier accusé d’avoir transmis des informations relatives à sa sécurité.

«Une nouvelle extrêmement inquiétante, a affirmé sur Twitter le dirigeant du Parti de la liberté (PVV). Jusqu’à ce que tous les faits soient connus au sujet de l’enquête pour corruption, le PVV suspend toutes ses activités publiques.»

france24 ; Le Monde


22/02/2017

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a reçu aujourd’hui le dirigeant d’extrême droite Geert Wilders après l’arrestation d’un policier soupçonné d’avoir fourni des informations sur la sécurité de ce dernier à « un groupe criminel marocain », a rapporté aujourd’hui la presse néerlandaise.

Si je ne peux pas avoir une confiance aveugle dans (l’équipe) chargée de me protéger, (…) c’est inacceptable! », a réagi M. Wilders dans un tweet.

M. Rutte et le ministre de la Justice et de la Sécurité Stef Blok ont reçu M. Wilders après qu’un agent de sécurité a donné des informations classées secrètes sur les déplacements du dirigeant du Parti de la Liberté (PVV), selon les médias. « Je ne fais jamais de commentaire sur de telles rencontres », a seulement déclaré ensuite M. Rutte à des journalistes.

L’agent en question, dont l’identité n’a pas été révélée, faisait partie d’une équipe chargée de sécuriser les espaces publics avant des apparitions d’hommes politiques ou de membres de la famille royale, selon le quotidien De Telegraaf.

Le Figaro

03:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Plusieurs fatwas ont été lancées contre Wilders. Il est inconcevable qu'un citoyen d'origine marocaine, donc musulmane, fasse partie de l'équipe de sécurité censée le protéger ! Wilders vient peut-être de l'échapper belle ! …mais jusqu'à quand ?

Écrit par : dirk | 24/02/2017

Répondre à ce commentaire

A la vérité, la Hollande est infestée d’immigrés arabo-africains qui sèment le désordre et surtout la drogue un peu partout ! Alors cette affaire n’a rien d’étonnant. Et Wilders doit rester sur ses gardes : souvenons-nous de Pim Fortui !

Écrit par : abad | 25/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.