Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2017

Jean-Marie Le Pen condamné à une amende de 30 000 euros

Publié le 2 Mars 2017

 

Le fondateur du Front national avait à nouveau qualifié de « détail » de l’histoire les chambres à gaz…
 
 

La cour d’appel de Paris a confirmé ce mercredi la condamnation de Jean-Marie Le Pen à 30 000 euros d’amende pour avoir de nouveau qualifié les chambres à gaz de « détail » de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, en avril 2015.

Le président d’honneur du Front national, 88 ans, a été reconnu coupable de contestation de crime contre l’humanité. La cour a également confirmé, à titre de peine complémentaire, une mesure de publication d’un communiqué judiciaire dans trois journaux.

Dix mille euros de dommages et intérêts

Jean-Marie Le Pen avait en outre été condamné à verser au total 10 001 euros de dommages et intérêts à trois associations parties civiles. Le Pen avait déjà été condamné à deux reprises, au civil, par la justice française pour ces propos, tenus pour la première fois en 1987.

Condamnés par sa fille Marine qui lui a succédé à la tête du FN, ces propos avaient, entre autres, entraîné la suspension – ensuite annulée par la justice – de Jean-Marie Le Pen du parti qu’il a longtemps incarné, puis son exclusion. Exclusion validée par la justice mi-novembre, mais Jean-Marie Le Pen reste président d’honneur du FN, décision dont le parti d’extrême droite a fait appel.

Lire la suite ici

 

02:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

le sieur Bourdin doit être satisfait , c,est lui qui avait remis sur la table et insisté sur cette question, lors de l,entrevue avec JMLP , il devait savoir que le Menhir ne se renie jamais , contrairement à de nombreux élus .
salutations.

Écrit par : parvus | 03/03/2017

Répondre à ce commentaire

Quand donc les juges retourneront-ils à l’école pour apprendre le français et, en particulier, le sens du mot « détail » ?
Bon, c’est vrai ce procès n’est qu’un procès politique, copie conforme des procès staliniens du temps de l’URSS : celle-ci s’est effondrée, mais, tel un phénix, s’est réincarnée en France !

Écrit par : abad | 03/03/2017

Répondre à ce commentaire

La haine d'une "justice" complètement shoatisée s'est manifestée une fois de plus.
JMLP ne manque pas de courage, mais la répétition de ses propos 1) ne fait pas avancer d'un iota la liberté d'expression sur l'Histoire, ce qu'il faut déplorer, 2) manque totalement de réalisme politique de la part d'un responsable voulant accéder au pouvoir (mais l'a-t-il jamais voulu ?)
Je n'ose imaginer le score du FN s'il en était encore responsable !

Écrit par : dirk | 03/03/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.