Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2017

Suède, une tyrannie raciste…

 

par Anatoly Livry,  le 4 mars 2017

 

La Suède est l’exemple parfait de ce qu’aurait pu devenir l’Occident indo-européen peuplé d’ethnies nordiques si certaines sectes cosmopolites ne s’étaient pas acharnées à les jeter les unes contre les autres dans de perpétuelles guerres fratricides.

« L’Aryen est trop bon de nature », disait un génie français des lettres. C’est cette extrême soif de justice dont abusent depuis des siècles des manipulateurs pour que les peuples blancs s’entre-massacrent.

La Suède fut épargnée pendant plusieurs décennies de ces guerres meurtrières. Le génie nordique a dès lors réussi à créer dans cette Scandinavie au climat rude – car hormis Skåne et Småland, les étés y sont extrêmement courts – une civilisation unique en son genre, extrêmement nuancée et différente d’un comté à l’autre.

Ce sens aigu de l’équité et de l’éclectisme propre aux Germains avait jusqu’à présent permis la défense de la communauté nationale tout entière, protégeant la caste des créateurs de richesse et permettant un ascenseur social fulgurant.

Les réussites techniques ou artistiques de cette petite nation du Nord sont sans aucune mesure avec ce qu’une caste religieuse qui prétend détenir la sagesse universelle a pu plagier à travers le monde.

C’est donc ce charmant univers des Germains du Nord qu’il fallait démolir le plus rapidement possible, afin d’effacer l’image même de ce que savent créer les nations spirituellement les plus sophistiquées si on les laisse tranquille durant quelques décennies.

« Je te pénètre par là où tu es le plus fort et j’utilise ta propre puissance contre toi », dit une vieille pratique perverse centenaire ayant détourné et plagié dans ses intentions de bassesse l’antique précepte du mithriacisme.

C’est ce réflexe de protection envers les membres de sa communauté que l’on a utilisé pour subvertir la Suède, y installant progressivement une oligarchie raciste, détestant par un instinct bestial sa propre race.

Puis, une fois que ces oligarques ont fait accepter cette religion de l’autodétestation à la nation suédoise, la tyrannie a été imposée. Ainsi, depuis 2014, la Suède ne peut plus changer de gouvernement, et ce, jusqu’en 2022 (Cliquez ici).

Ce putsch tyrannique a été perpétré à la vue et au su du monde entier, mais comme il s’agissait d’empêcher les Suédois de bloquer les budgets que les tyrans reversent à des occupants allogènes importés en toute urgence de l’Afrique subsaharienne et des montagnes de l’Afghanistan… Les tyrans instaurent ainsi une progressive extermination des Suédois de Suède, génocide que des collabos à la tyrannie appellent « multiculturalisme ». Celui-ci suit toujours trois stades :

  1. Terreur occasionnelle de la population autochtone par le grand banditisme et le viol de masse : la Suède est un pays où 2 % d’hommes afro-asiatiques commettent environ 90 % des viols racistes car dirigés exclusivement contre des femmes aryennes. En outre, la Suède est le pays du monde où le grand banditisme utilise le plus d’armes de guerre, grenades explosives comprises (Cliquez ici).
  2. Instauration de territoires séparatistes où les personnes de race blanche ne peuvent accéder sans mettre leur vie en danger : la Suède compte actuellement 55 zones ethniques où les pouvoirs de l’État ne s’exercent plus (Cliquez ici).
  3. Une guerre totale menée par les allochtones à la fois contre le Pouvoir central et les autres « communautés ».

Actuellement, la Suède se situe, comme la plupart des autres pays occidentaux d’ailleurs – France, Belgique, Grèce, Italie, Allemagne,… – entre le 2e et le 3e stade de ce « multiculturalisme » tant vanté par ces collaborationnistes haïssant leur peuple. Et dès qu’une nation essaie de refuser son assassinat programmé, ces tyrans, par réflexe, se trahissent, vomissant leur haine de leurs propres origines. Ainsi, les nations anglo-saxonnes ayant exprimé leur veto au cosmopolitisme par l’élection d’un Trump ou par le choix d’un Brexit sont publiquement injuriées à Stockholm lors d’événements d’importance nationale (Cliquez ici).

Pire encore : les télévisions subventionnées par l’État pratiquent un racisme ouvert par une subversion permanente, enseignant une nouvelle histoire raciale de Suède où des Congoïdes auraient vécu dans des villages vikings ou à la Cour de Gustav III (Cliquez ici).

Les bustes des professeurs et des académiciens, de race blanche naturellement, qui ont fondé cette science suédoise supérieure reconnue à travers le monde entier (Linné, Celsius, Alfvén,…) sont chassés des murs académiques par des tyrans racistes, leur seule faute étant d’appartenir à la race indo-européenne (Cliquez ici).

Quant aux féministes psychopathiques siégeant au gouvernement et détruisant la famille traditionnelle scandinave, elles émasculent le trop bon mâle. Cependant, quand elles vont en Iran, ces doctrinaires frénétiques s’habillent en femmes soumises mahométanes : tel est leur grand combat contre le « racisme », le leur n’en étant évidemment pas un, tant qu’il est exclusivement dirigé de facto contre le mâle blanc hétérosexuel garant de toute civilisation créatrice qui ne veut succomber (Cliquez ici).

Où trouver la puissance pour que la Suède, tout comme les autres pays occidentaux, se dépouille de cette tyrannie raciste qui l’assassine ?

Philippe Randa, Directeur d’EuroLibertés.

 

Merci à Dirk

http://eurolibertes.com/societe/suede-tyrannie-raciste/

03:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

"L'Aryen est trop bon de nature"…cela résume tout, sans compter les conséquences mortelles d’un millénaire d’évangélisation-castration-culpabilisation imposé aux anciens Vikings ! « La race est tout » (Disraéli !) , et refuser de le dire et de le voir ne peut que nous maintenir dans la décadence ! Nous sommes mal barrés ! Après les Suédois, ce sont les Français, juste derrière ! C’est la raison pour laquelle l’identité est supérieure et complémentaire à la souveraineté.

Écrit par : dirk | 06/03/2017

"où trouver la puissance"?? , je crains qu,on ne la trouve plus ,en voyant tous ces petits blancs craintifs et apeurés , à moins d,un Miracle . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 06/03/2017

Les commentaires sont fermés.