Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2017

Donald Trump souhaite supprimer la Culture du Budget 2018

XVM4c8ff192-0b1f-11e7-8897-8221c9c5d59f.jpg trump culture.jpg

C'était une promesse de campagne : le président américain réfléchit à la suppression des financements fédéraux qui soutiennent les milieux des arts, des chaînes de télévision et des radios publiques.

Suppression totale du budget fédéral des télévisions et radios publiques américaines. Fin des aides pour le milieu artistique. Telles sont les propositions budgétaires de Donald Trump en matière de culture, comme il l'avait promis durant sa campagne électorale.

Pourtant en 2016, les 445 millions de dollars donnés à l'audiovisuel public ne représentaient que 0,01% des dépenses de l'Amérique. Les subventions pour les milieux artistiques ne pesaient quant à elles, que 0,004% du budget fédéral. Soit 146 millions de dollars. Les États-Unis économiseront à peine un demi-milliard de dollars.

Cette décision radicale semble surtout être un choix politique. La culture ne relève pas, selon Trump, de la sphère publique. En outre, les élus républicains reprochent souvent aux artistes d'être trop marqués «démocrates». Lors de la campagne pour la Présidentielle, la majorité du monde de la culture a soutenu la candidature d'Hillary Clinton à la Maison Blanche. Les artistes de toutes disciplines continuent de ne pas épargner le successeur de Barack Obama.

Ce projet budgétaire doit encore être validé par le Congrès. Ce qui ne devrait pas être un problème pour Donald Trump: les deux chambres qui le composent sont acquises au parti républicain.

Des chaînes de télévision menacées de fermeture

Déjà, de nombreux intellectuels s'inquiètent de la potentielle inaccessibilité de la culture pour les populations les plus défavorisées, si les financements viennent à manquer. Selon une étude commandée par la corporation de la télévision publique en 2016, en effet, en cas de suppression totale des aides de l'État, «54 chaînes publiques et 76 stations de radio locales seraient obligées de fermer leurs portes».

Par ailleurs, «Les programmes, développés par les musées et théâtres de taille modeste seraient en première ligne. Pourtant ce sont les moins coûteux», affirment des membres du Fonds national pour les arts (NEA). Les populations les plus pauvres, qui n'ont pas les moyens de s'offrir le câble ou le satellite, «seraient sans doute les plus touchées». Les musées de renom situés à New York ou Los Angeles par exemple, ne sont pas concernés. Ils comptent d'abord sur des financements privés pour se développer économiquement.

Le Figaro

20:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Très bonne action de Trump! Comme en France ces milieux "culturels" faisandés sont des cloaques de gauchistes anti-nationalistes pro immigrationnistes. Il faudrait que le prochain président français fasse de même. Peut-être Marine le fera. Les autres certainement pas.

Écrit par : Pomègues | 18/03/2017

Une culture vivante n'a pas besoin de ministère. C'est bon pour les pays totalitaires, où il faut la contrôler et l'orienter dans le sens de l'idéologie au pouvoir.

Écrit par : dirk | 19/03/2017

Trump n,est pas un idiot, pourquoi irait il subventionner des "artistes" et autres cultureux qui tirent sur lui à boulets rouges .
salutations.

Écrit par : parvus | 19/03/2017

Les commentaires sont fermés.