Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2017

Poutine remet en cause l’origine humaine du changement climatique

 

Le président russe Vladimir Poutine a remis en cause la responsabilité de l’être humain dans le changement climatique, en affirmant que le réchauffement mondial n’était pas provoqué par les émissions de gaz à effet de serre.

« Le réchauffement, il a commencé dans les années 1930 », a déclaré le président russe Vladimir Poutine, lors d’un Forum sur l’Arctique à Arkhangelsk, dans le Grand Nord russe, selon des images diffusées par la télévision publique.

« À l’époque, il n’y avait pas encore de tels facteurs anthropiques comme les émissions de gaz, mais le réchauffement avait déjà commencé », a-t-il affirmé.

Le président russe a jugé impossible d’empêcher le réchauffement climatique qui pourrait être lié selon lui notamment à des cycles globaux sur Terre.

« La question est de s’y adapter », a estimé Poutine.

Ces déclarations interviennent alors que le président américain Donald Trump a signé mardi un décret ordonnant un réexamen d’une mesure phare de Barack Obama sur le climat imposant aux centrales thermiques des réductions drastiques de leurs émissions de gaz à effet de serre.

Donald Trump a également promis un renouveau de l’industrie du charbon aux États-Unis, le deuxième plus gros émetteur de gaz à effet de serre derrière la Chine.

04:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Il est évident que ces fausses théories "climatiques" sont fausses, qu'elles ont été inventées pour justifier l'invasion dite des "réfugiés climatiques" et pour taxer et ruiner les pays du Nord et leur magnifique civilisation.
Non, les éoliennes et autres machines en fait polluantes ne produiront pas assez d'énergie bon marché, au contraire !
Non, les conférences internationales bidon ne changeront pas le climat de la planète Terre !
La pollution existe, les bobos en prennent prétexte, en ville, pour limiter les libertés individuelles d'aller et venir et pour faire payer les gens modestes : radars, nouvelles voitures non polluantes, transports en commun insupportables et qui ne marchent pas bien, radars, caméras et autres systèmes de fichages des individus !
Trump a raison, c'est l'évidence, l'homme ne peut changer les choses, c'est le Créateur qui commande, la nature qui fait que le climat peut changer ou des catastrophes naturelles se produire.
Travaillons à ouvrir les yeux de nos contemporains !

Écrit par : verdier | 31/03/2017

J'apprécie tous vos commentaires et je les partage: merci pour ces interventions argumentées, intelligentes et lucides.

Écrit par : Gaëlle Mann | 01/04/2017

verdier : "ouvrir les yeux de nos contemporains" sur ce sujet , est aussi difficile que sur le GR , entre les bobos/écolos et autres manipulateurs des masses qui racontent en permanence des bobards pour faire fonctionner leur Business , c,est mission presque impossible . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 02/04/2017

La Terre a connu dans son histoire, bien avant l'industrialisation et bien avant même l'apparition de l'homme, de nombreuses périodes de réchauffement climatique, alternant avec des périodes de glaciation et d'autres périodes plus modérées, sans que l'Homme y soit pour quelque chose. L'analyse de carottes prélevées dans les sous sols arctiques indique la présence de pollutions importantes, dues à des causes variées, dont le volcanisme. Les variations solaires sont souvent indiquées comme explications principales…
Mais aujourd'hui, nous assistons à une dogmatisation idéologique de ces phénomènes naturels. Il s'agit de culpabiliser les peuples en instrumentalisant un nouveau dogme afin de nous préparer à de futures migrations dites "climatiques".
Même si l'activité de 7 milliards d'humains n'est pas neutre, elle n'est que secondaire par rapport aux phénomènes naturels évoqués plus haut.
Le ciblage de Trump et de Poutine sur cette question conforte cette analyse ! On retrouve sans surprise le camp mondialiste derrière les analyses du GIEC !

Écrit par : dirk | 31/03/2017

Les commentaires sont fermés.