Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2017

Gérard de NERVAL (1808-1855)

Vers dorés

Homme ! libre penseur - te crois-tu seul pensant
Dans ce monde où la vie éclate en toute chose :
Des forces que tu tiens ta liberté dispose,
Mais de tous tes conseils l'univers est absent.

Respecte dans la bête un esprit agissant : ...
Chaque fleur est une âme à la Nature éclose ;
Un mystère d'amour dans le métal repose :
"Tout est sensible ! " - Et tout sur ton être est puissant !

Crains dans le mur aveugle un regard qui t'épie
A la matière même un verbe est attaché ...
Ne la fais pas servir à quelque usage impie !

Souvent dans l'être obscur habite un Dieu caché ;
Et comme un oeil naissant couvert par ses paupières,
Un pur esprit s'accroît sous l'écorce des pierres !

02:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Le panthéisme.

Écrit par : pierre | 01/04/2017

Répondre à ce commentaire

"Le divin dort dans la pierre, respire dans la plante, rêve dans l’animal et s’éveille dans l’homme" Vieil adage nordique qui résume la conception du "divin" par les anciens Européens, et que cette poésie de Gérard de Nerval évoque si bien !
La poésie est l'un des derniers refuges du paganisme, c'est à dire de notre religion traditionnelle. Toute la poésie française en est profondément imbibée, de la Pléiade aux Romantiques et au-delà.

Écrit par : dirk | 01/04/2017

Répondre à ce commentaire

Ce beau manifeste, vibrant, exprime toute la pensée de Nerval.
Bravo Gaëlle, de l'avoir choisi !

Écrit par : P.-L. Moudenc | 01/04/2017

Répondre à ce commentaire

Merci cher ami! Votre compliment me touche.

Écrit par : Gaëlle Mann | 02/04/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.