Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2017

En meeting à Marseille, Emmanuel Macron pulvérise les limites connues de la démagogie

 

« Je vois des Arméniens, des Comoriens, des Italiens, Algériens, Marocains, Tunisiens, Maliens, Sénégalais… Mais je vois quoi ? Je vois des Marseillais… Je vois des Français. Regardez-les bien, messieurs et mesdames du Front national, c’est ça, être fier d’être Français ! »
(Emmanuel Macron, au sommet de son excitation)

C’est le site franceinfo qui propose de regarder le meeting d’Emmanuel Macron à Marseille en direct. Sauf que le lecteur vidéo ne fonctionne pas. On est bien sur le service public audiovisuel. Manu 2 (Manu 1 c’était Valls) ne le sait pas, donc il hurle à pleins poumons pour les peut-être 5 000 Marseillais rassemblés dans les gradins. Cependant, impossible de se faire une idée juste, tant les plans des caméras sont serrés, d’après les internautes qui eux arrivent à suivre en vidéo.

 

 

Mais l’intérêt n’est pas dans le comptage des fans de Manu 2 ou des Marseillais qui n’avaient pas grand' chose à faire ce samedi 1er avrill 2017, il est dans le discours du candidat de la Banque et des Médias, qui ne recule devant rien pour rafler des voix. Les pros de la politique savent que ça ne marche pas aussi facilement, qu’il vaut mieux pratiquer le porte à porte mais dans le staff Macron, on n’a pas le temps de faire campagne à l’ancienne, on utilise les techniques modernes. Le Big Data et les médias, à fond pour le poulain de François Hollande.

Et en matière d’écriture démagogique, on sent que l’urgence de figurer au second tour pour le Système fait prendre des raccourcis avec la vérité.

« Avec vous, à vos côtés, comme on dit ici : on craint dégun ! », a lancé Emmanuel Macron pour entamer son meeting à Marseille. Le candidat a promis à ses supporters d’arriver en tête au premier tour, et ne recule devant aucun classique local pour séduire : après avoir cité IAM, il raconte comment l’OM l’a fait « pleurer, vibrer, rêver ».

 

 

Notre petit doigt nous dit qu’il serait incapable de dire qui a marqué le but vainqueur en finale de Coupe d’Europe en 1993 contre les Milanais... Mais on ne va pas juger un candidat sur des textes grattés par ses rewriters. Pourtant, dans son discours, il n’y a que ça : de la démagogie pour attardés mentaux. C’en est presque insultant pour les Marseillais. Dire que Manu 2 a été coaché par Julien Dray sur conseils du président Hollande... Le Baron noir et le barbon poissard, la paire de socialistes qui a mené la France dans le trou.

Sur sa page Facebook, Emmanuel Macron a mis au défi les Marseillais de faire aussi bien que lors de son dernier meeting parisien, le 10 décembre, à Bercy, qui avait attiré près de 15 000 personnes. En fin d’après-midi, le candidat, qui s’est déjà déclaré supporter de l’OM, rejoindra le stade Vélodrome pour assister au match de football Marseille-Dijon.

On s’attend à la partie de pétanque contre les pointeurs et les tireurs locaux, ou la descente de la Canebière en Cadillac décapotable, l’achat de quelques rougets dans le Vieux-Port qui ne produit plus rien depuis perpète, la visite de L’Évêché, là où les flics jouent aux cartes avec Pagnol...

00:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Ce minet a le profil idéal pour les veaux ! Il a des chances !

Écrit par : dirk | 02/04/2017

Il me donne le "bômi" : autre expression marseillaise que je n'ai pas besoin de traduire, je pense???

Écrit par : Gaëlle Mann | 02/04/2017

Le dit meeting était retransmis en direct sur BFM, LCI, C NEWS et LA CHAINE PARLEMENTAIRE en même temps ! Tout y était faux, on y brandissait des drapeaux européens, des jeunes payés pour faire la "claque" à partir de leurs smartphones.

Écrit par : verdier | 02/04/2017

dans son meeting , le sieur Macron a vu la tour de Babel , mais aucun véritable provençal , mais possible que ces derniers ne se laissent pas enfumer par les fadaises de ce bateleur d,estrade.
salutations.

Écrit par : parvus | 04/04/2017

Les commentaires sont fermés.