Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2017

Idlib : Damas bombarde un entrepôt terroriste abritant des substances toxiques

Au lendemain d’une attaque chimique ayant coûté la vie à des dizaines de civils dans la province d’Idlib, l’aviation syrienne a frappé un entrepôt terroriste abritant des substances toxiques près de la ville de Khan Cheikhoun.

 

L’aviation syrienne a porté des frappes près de la ville de Khan Cheikhoun contre un entrepôt de terroristes où étaient entreposées des armes chimiques, destinées à être livrées en Irak, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

« Selon les données objectives du contrôle russe de l’espace aérien, l’aviation syrienne a frappé dans intervalle de 11 h 30 à 12 h 30 près de Khan Cheikhoun un grand entrepôt d’armes et une accumulation de matériel militaire de terroristes », a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

Selon le militaire, l’entrepôt abritait « un atelier de fabrication de mines artisanales, avec des substances toxiques ».

L’arsenal d’armes chimiques était destiné à des combattants en Irak, a ajouté Igor Konachenkov. Il a également indiqué que ces munitions avec des substances chimiques avaient été également utilisées par des terroristes lors des frappes à Alep.

Les frappes de Damas contre les cibles terroristes dans la province d’Idlib ont eu lieu au lendemain d’une attaque chimique ayant coûté la vie à des dizaines de civils. Si l’opposition syrienne fait état de 80 morts et près de 200 blessés, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a annoncé la mort d’au moins 58 personnes, dont onze enfants.

L’opposition syrienne a accusé mardi le gouvernement de Bachar el-Assad d’avoir mené à Khan Cheikhoun, dans la province d’Idlib, une attaque « chimique ». Donald Trump a aussi imputé l’attaque au gouvernement du président syrien Bachar el-Assad. Le porte-parole de la Maison-Blanche Sean Spicer a déclaré que cet incident était devenu « une conséquence de la faiblesse et de l’irrésolution de l’administration précédente (celle de Barack Obama, ndlr.) ».

Damas a pour sa part démenti toutes les accusations en raison de leur caractère non fondé.

« Il n’est pas exclu qu’ils aient eux-mêmes procédé à l’attaque, dans le but de lancer une campagne de propagande contre l’armée syrienne », a indiqué à Sputnik une source au sein des forces armées syriennes.

Moscou a aussi déclaré ne pas être concerné par les accusations. Selon le ministère russe de la Défense, « aucune frappe aérienne n’a été menée par l’aviation russe dans les environs de Khan Cheikhoun, dans la province d’Idlib ».

02:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Il y a deux jours, les Usa ne faisaient plus du départ de Bachar al Assad un préalable à l 'engagement de pourparlers.
Même Ayrault leur emboitait le pas.
L'hypothèse d 'une attaque chimique par les rebelles " modérés " eux - mêmes semble la plus plausible. Du moins aux yeux du citoyen lambda qui n 'est pas dans les coulisses.

Écrit par : anonyme | 06/04/2017

Répondre à ce commentaire

A qui profite le crime ? Assad serait-il assez fou pour utiliser des armes chimiques ? Les islamistes seraient-ils incapables - ils ne sont pas à une horreur près - de fabriquer eux-mêmes ces armes chimiques ? L'empressement du misérable Hollande et des autorités occidentales pour accuser leur bête noire Assad, et surtout, par la bande, Vladimir Poutine, n'est pas surprenant. Ils n'attendent même pas le début de la moindre enquête !
Dans une guerre, la première victime est toujours la vérité !

Écrit par : dirk | 06/04/2017

Répondre à ce commentaire

Saddam Hussein avait été, lui, accusé d'avoir gazé des Kurdes: En fin de compte, on a appris que c'était une opération américaine!

Je crois que Trump est trop sensible et impulsif: de voir ces bébés morts l'a chamboulé. Il n'est pas fait pour ce genre de guerre où les civils innocents sont tués. Il est contre l'avortement, contre la culture de mort. D'où son "erreur" envers Assad.

Ce n'est pas le cas de Macron: lui, il veut une action anti-Syrie internationale. La guerre mondiale. Je viens de lire ça dans RT.

Marine ne veut pas d'intervention militaire: elle est sage. Il n'y a aucune preuve concrète.

Mais les USA veulent que le complexe militaro-industriel tourne! La CIA trompe le Président avec de faux renseignements - et le monde entier.

Écrit par : Gaëlle Mann | 07/04/2017

@ Gaelle
On se demande bien pourquoi Trump serait horrifié par la mort de 86 personnes alors que des dizaines de milliers d 'autres sont déchiquetées par des bombes. Il a fait son numéro de larmes de crocodile devant les médias. Dès que je l 'ai entendu parler de " bébés " et vu faire un geste montrant la taille des bébés, j'ai compris qu'il se préparait un coup.
Il obéit à ses maîtres, point barre. Aucune circonstance atténuante. Et comme d 'habitude Cuba et la Corée du Nord seront épargnés.
La destruction du Moyen Orient, " c'est bon pour Israël " , et par ricochet la destruction de l 'Europe via l 'immigration massive subsequente, c'est encore meilleur.

Écrit par : anonyme | 07/04/2017

@ Gaelle
On se demande bien pourquoi Trump serait horrifié par la mort de 86 personnes alors que des dizaines de milliers d 'autres sont déchiquetées par des bombes. Il a fait son numéro de larmes de crocodile devant les médias. Dès que je l 'ai entendu parler de " bébés " et vu faire un geste montrant la taille des bébés, j'ai compris qu'il se préparait un coup.
Il obéit à ses maîtres, point barre. Aucune circonstance atténuante. Et comme d 'habitude Cuba et la Corée du Nord seront épargnés.
La destruction du Moyen Orient, " c'est bon pour Israël " , et par ricochet la destruction de l 'Europe via l 'immigration massive subsequente, c'est encore meilleur.

Écrit par : anonyme | 07/04/2017

Gaelle : le président d, une grande puissance comme les States ne doit pas se laisser envahir par une quelconque émotion , si le fait de voir des bébés morts , tout aussi horrible que peux être cette scène , ne doit pas entrainer des décisions sans réflexion, sinon mieux vaut retourner à ses chères études
quelle différence avec Poutine qui n,agit qu,intelligemment .
salutations.

Écrit par : parvus | 07/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.