Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2017

Paul-Jean TOULET (1867-1920)

Vous souvient-il de l'auberge

Vous souvient-il de l'auberge
Et combien j'y fus galant ?
Vous étiez en piqué blanc :
On eût dit la Sainte Vierge.

Un chemineau navarrais
Nous joua de la guitare.
Ah ! que j'aimais la Navarre,
Et l'amour, et le vin frais.

De l'auberge dans les Landes
Je rêve, - et voudrais revoir
L'hôtesse au sombre mouchoir,
Et la glycine en guirlandes.

03:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Un peu de fraîcheur dans ce monde de brutes... Merci, chère Gaëlle

Écrit par : P.-L. Moudenc | 15/05/2017

impossible de trouver à notre époque de tel poète , bien que certains voient dans les clandos qui débarquent sur nos côtes des futurs Rimbaud . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 15/05/2017

Paul-Jean Toulet fait partie de ces innombrables poètes qui font la richesse de la culture et de la langue françaises. Qui le lit encore aujourd'hui ? Merci Gaëlle de ne jamais les oublier.

Écrit par : dirk | 15/05/2017

Les commentaires sont fermés.