Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2017

Marine Le Pen réagit à l'attentat islamiste de Manchester

 En campagne à Oignies dans le Pas-de-Calais, réagissant à l'attentat à la bombe de Manchester, la présidente du Front national, Marine Le Pen, a estimé que «rien n'a été fait de sérieux» en matière de lutte antiterroriste en France. «Solidarité avec le peuple britannique touché au coeur par un nouvel attentat à Manchester. La jeunesse était visée», avait-elle auparavant déclaré sur Twitter. 

«Je persiste à dire, j'assume mon propos, on ne fait pas le nécessaire pour protéger les Français face à cette menace islamiste terroriste qui va se démultiplier dans les mois qui viennent et pour une raison simple: des terroristes islamistes reviennent en ce moment de Syrie», a assuré la candidate défaite au second tour de la présidentielle.

«Il y a toutes les raisons de s'inquiéter compte tenu des déclarations du président de la République qui considère qu'il faut laisser les fichés S sur le territoire, notamment les fichés S étrangers, avec une simple surveillance», a-t-elle poursuivi, avant de préciser : «La première des choses c'est de retrouver nos frontières (...)». «Il faut expulser les fichés S étrangers, il faut déchoir de leur nationalité les fichés S binationaux, il faut mettre en oeuvre l'article 411-4 pour ceux qui ont la nationalité, pour pouvoir les faire juger par des cours, et peut-être des cours spéciales, compte tenu du développement, encore une fois, de ce terrorisme», a lancé la candidate aux législatives. L'article 411-4 prévoit de punir «de trente ans de détention criminelle et de 450.000 euros d'amende le fait d'entretenir des intelligences avec une puissance étrangère.»

« Tant que ces mesures ne seront pas mises en oeuvre, on sera en risque maximum », a conclu la présidente du Front national.
 
Le Figaro
 
NdB: Le drame politique de Jean-Marie Le Pen et maintenant celui de  Marine Le Pen, c'est d'avoir toujours raison  trop tôt : ça ne pardonne pas.  Cassandre n'est pas aimée.
Les autres se contentent de fleurs et de bougies.

02:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Plus que jamais, le FN doit rester (ou redevenir?) intransigeant sur la question migratoire et l'islamisation et ne pas édulcorer son discours pour plaire à l'esprit de gauche de ceux qui ne supportent pas les expressions "grand remplacement" ou "incompatibilité de l'islam". Tant pis pour Philippot. Le FN doit profiter de la crise interne qui s'annonce pour se recentrer sur ses fondamentaux identitaires, et abandonner tout ce qui peut l'alourdir inutilement, même si cela nous fait plaisir parfois (2ème guerre mondiale, Pétain, Algérie, sortie de l'euro, etc.). Nous n'avons plus de temps à perdre, et c'est sur ce champ qu'il peut espérer rassembler toute la vraie droite pour gagner un jour !
Il y a du boulot en perspective et des déchirements en vue, mais il faudra y passer, sans faire du "Marine bashing" comme c'est trop facile de la part de gens qui ne se sont jamais mouillés !

Écrit par : dirk | 24/05/2017

Répondre à ce commentaire

JMLP et Marine , sans compter de nombreux Patriotes , ont dénoncé depuis belle lurette la cata à venir . .!!
mais à quoi cela sert de s,égosiller pour nombre de compatriotes qui ne veulent ni voir ni entendre , alors qu,ils et elles subissent leur soumission. .pas question de se battre pour de tels zozos .
salutations.

Écrit par : parvus | 24/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.