Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2017

Selon des chercheurs, le premier homme est apparu en Europe et non pas en Afrique (MàJ)

150068sscompositeimage20175221637largetransNvBQzQNjv4BqqVzuuqpFlyLIwiB6NTmJwfSVWeZvEN7c6bHu2jJnT8.jpg

 

21h25

Deux études parues ce lundi dans la revue scientifique PLOS One, et repérées par le Huffington Post, relancent le débat. Ces travaux assurent que cette divergence d’espèces serait survenue plus tôt que ce qui avait été dit précédemment. Et à cette nouvelle datation correspond également une nouvelle localisation: le premier ancêtre de l’Homme serait natif du continent européen et non d’Afrique.

Une affaire de prémolaire

A la base de ces conclusions, l’examen au moyen d’une technique d’imagerie nouvelle de fossiles situés dans l’est du bassin méditerranéen et connus depuis des dizaines d’années: l’un est la partie inférieure d’une mâchoire en Grèce, l’autre une prémolaire supérieure découverte en Bulgarie. Ces deux reliquats, tous deux vieux de 7,2 millions d’années, ont révélé des racines de prémolaire en partie fusionnées.

Cette trouvaille est capitale aux yeux des spécialistes: ces racines sont séparées chez les grands singes et fusionnées chez des pré-humains avérés comme l’Australopithèque. Jochen Fuss, professeur à l’université de Tübingen, en Allemagne, et participant à ces études, a résumé le sentiment général: « Nous avons été surpris de ces résultats alors que les hominidés pré-humains connus jusqu’alors avaient été trouvés seulement en Afrique subsaharienne ». (…)

BFMTV


L’histoire de l’évolution humaine a été réécrite après que les scientifiques aient découvert que l’Europe était le berceau de l’humanité, et non l’Afrique.

 

À l’heure actuelle, la plupart des experts estiment que notre lignée humaine s’est séparée des singes il y a environ sept millions d’années en Afrique centrale, où les hominidés sont restés pour les cinq millions d’années suivantes avant de s’aventurer plus loin.

Mais deux fossiles d’une créature semblable à un singe qui avaient des dents humaines ont été trouvés en Bulgarie et en Grèce, datant de 7,2 millions d’années.

La découverte de la créature, appelée Graecopithecus freybergi et surnommée «El Graeco» par les scientifiques, prouve que nos ancêtres commencent déjà à évoluer en Europe 200 000 ans avant le premier hominidé africain.

Une équipe internationale de chercheurs affirme que les résultats changent entièrement le début de l’histoire humaine et placent le dernier ancêtre commun des chimpanzés et des humains – le soi-disant lien manquant – dans la région méditerranéenne.

(…)

The Telegraph

04:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Voilà une information qui va déranger l'idéologie dominante, et qui restera probablement sous silence !
La science est soumise à l'idéologie dominante, comme hier elle l'était à l'Eglise…avec ses dogmes, ses tabous, ses hérétiques, etc. Il FAUT que l'homme ait une origine africaine, il FAUT qu'il n'y ait pas de races, il FAUT qu'il n'y ait jamais eu d'Indo-européens, il FAUT qu'il y ait eu un big-bang, etc…
Ces recherches précisent que les grands singes sont restés sur le sol africain…Ben non, je n'ai rien dit !

Écrit par : dirk | 24/05/2017

Trop tard, dénoncé à la Stasi...

Écrit par : Elégant | 25/05/2017

Ce n'est pas possible, je n'arrive pas à croire que le premier homme soit un babtou - et le vivre-ensemble alors ?

Écrit par : téléphobe | 24/05/2017

AIE voilà " que ça va faire mal " cette étude...., ouvrons le débat , ouvrons le bal.......GAUTHIER MICHEL

Écrit par : gauthier michel | 24/05/2017

Dirk......no problem....." ils " se sont rattrapés depuis.... GAUTHIER MICHEL , ps : je parle des zoos...

Écrit par : gauthier michel | 25/05/2017

l,europe berceau de l,humanité , les ligues bien pensantes vont crier au racisme . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 25/05/2017

Les commentaires sont fermés.