Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2017

« L’Europe se suicide », affirme l’auteur britannique Douglas Murray

 

15h21

Dans le débat sur les problèmes de l’immigration et sur l’identité de l’Europe, l’auteur et journaliste britannique Douglas Murray a fait exploser une sorte de bombe littéraire, comme le dit le Daily Mail. « L’Europe se suicide. Ou du moins ses dirigeants ont décidé de commettre un suicide, » écrit-il dans l’introduction de son nouveau livre « The Strange Death Of Europe » (« L’étrange mort de l’Europe ») […]

Cela conduira à ce que […] l’Europe ne sera plus l’Europe, et que les peuples d’Europe perdront le seul endroit dans le monde qu’ils pouvaient appeler patrie, assure Murray (37 ans) dans son livre publié début mai. Les élites européennes ont soutenu l’immigration massive en Europe, affirme-t-il.

Selon l’auteur, il y a deux raisons à cela. D’une part, les dirigeants politiques européens ont sciemment contribué à l’immigration massive des peuples vers l’Europe et ont « rempli des villes du nord froides et pluvieuses avec des gens portant des vêtements adaptés aux contreforts des montagnes du Pakistan ou aux tempêtes de sable des pays arabes». D’autre part, il pense que les élites intellectuelles et culturelles de l’Europe, y compris celles du Royaume-Uni, ont perdu confiance dans la foi, les traditions et la légalité. Les élites ont détourné leur regard de ces valeurs chrétiennes historiques, dont les électeurs attendent que les hommes politiques les défendent.

Le résultat est que l’Europe cesse d’être l’Europe, dit Murray, qui croit que la culture européenne – la culture de Michel-Ange et de Mozart, de Shakespeare et de Goethe, de Dickens et de Wagner – est condamnée à disparaître. « Au lieu de demeurer un foyer pour les peuples d’Europe, nous avons décidé de devenir une «utopie» au sens originel de ce mot venant du grec : un » non-lieu », écrit le journaliste dans son livre « The Strange Death Of Europe ».

[…]

(Traduction Fdesouche)

Source

02:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

il ne s,agit rien de plus que le Plan Kalergi , une bonne partie des peuples européens concernés sont complices de leur disparition programmée , il suffit de voir les résultats des votes.
tant pis pour eux , dommage pour nous.
salutations.

Écrit par : PARVUS | 26/05/2017

Les commentaires sont fermés.