Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2017

L'étudiant américain libéré par Pyongyang est décédé 19 juin 2017, 22:39: il a été torturé de façon atroce par le régime communiste nord-coréen

59483c0dc46188e8038b46fd.jpg

 

Source: Reuters

Otto Warmbier
 

Un étudiant américain, Otto Warmbier, condamné à 15 années de travaux forcés par la Corée du Nord pour avoir volé une affiche dans un hôtel, a été libéré mardi 13 juin. Le jeune homme était dans un état de santé préoccupant.

L'étudiant américain Otto Warmbier, rapatrié aux Etats-Unis dans le coma avec de graves lésions cérébrales après sa détention en Corée du Nord, est décédé lundi, a fait savoir sa famille dans un communiqué.

«C'est notre triste devoir de vous annoncer que notre fils, Otto Warmbier, a terminé son voyage sur Terre. Entouré par sa famille qui l'aime, Otto est décédé aujourd'hui à 14h20» à Cincinnati, a écrit la famille. Le jeune homme de 22 ans présentait de graves lésions cérébrales, selon ses médecins.

Quand le jeune homme est revenu chez lui,« il était incapable de parler, incapable de voir et incapable de réagir à des commandes verbales. Il semblait très mal à l'aise, presque angoissé», selon sa famille.

«Bien que nous ne n'allions plus jamais entendre sa voix, en une journée la contenance de son visage avait changé – il était en paix. Il était chez lui et nous pensons qu'il pouvait le sentir», ont ajouté ses parents Fred et Cindy.

«Les mauvais traitements, atroces et barbares, que notre fils a subis aux mains de la Corée du Nord nous garantissaient qu'il n'y aurait pas d'autre issue hormis (celle) que nous vivons aujourd'hui», ont-ils estimé. 

Le président américain Donald Trump avait qualifié  de «véritablement terrible» l'état de santé de l'étudiant, qui présentait de graves lésions cérébrales après plus d'un an de détention en Corée du Nord.

Il avait été arrêté en janvier 2016 pour avoir tenté de voler une affiche de propagande, alors qu'il se trouvait en Corée du Nord dans le cadre d'un voyage organisé. Il avait été condamné à 15 ans de travaux forcés par la Cour suprême nord-coréenne. 

Peu après son arrestation et son procès --qui avait duré moins d'une heure-- en mars 2016, l'étudiant a plongé dans un coma dont les causes restent inconnues, avaient indiqué jeudi les médecins qui le soignaient à Cincinnati. Le type de lésions neurologiques dont il souffrait résulte d'ordinaire d'un arrêt cardio-respiratoire.

L'équipe médicale avait d'autre part démonté l'explication fournie par le régime nord-coréen en indiquant n'avoir pas relevé de trace de botulisme dans l'organisme du jeune homme.

RT

03:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

On n' entend évidemment pas toutes les organisations droitsdelhommistes , encore moins l' UE, ni la Clinton , ni Obama, ni Soros .
Ce pauvre garçon a dû faire l' objet d' expérimentations médicales et de tortures effroyables .

Écrit par : anonyme | 20/06/2017

Répondre à ce commentaire

Saluons Trump qui a eu le courage de condamner ces tortionnaires que sont les Coréens du Nord. On attend toujours les réactions des complices de ces tortionnaires : les Obama, Clinton, les mondialistes de tous poils qui veulent diriger la Planète et nous réduire à l’état de zombis ; et parmi eux il ne faut pas oublier notre inénarrable Macrotte, toujours en marche ! Il parait qu’il avait dominé Trump par sa main de « fer » lors de leur dernière rencontre. En guise de main de fer, avec ce drame, on constate que ce n'est qu'une main de merde, comme aurait dit Napoléon ! Macron n’est qu’une crotte !

Écrit par : abad | 20/06/2017

Répondre à ce commentaire

Pas une réaction de la gauche et de ses bobos ! C'est abominable. Et montre le visage diabolique du communisme

Écrit par : LENI | 20/06/2017

Répondre à ce commentaire

un coma dont les causes restent inconnues , que s,est il donc passé après le procès??
mais le fait d,essayer de voler une affiche de propagande dans ce pays ultra-surveillé démontre une certaine légèreté de feu ce pauvre homme .
salutations.

Écrit par : parvus | 21/06/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.