Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2017

Trump confie que sa rencontre avec Poutine au G20 a été «formidable»

59609d82488c7bdc148b4568.jpg

 

© Carlos Barria Source: Reuters
Donald Trump au G20 à Hambourg, le 8 juillet
 

Au cours d'une discussion avec le Premier ministre britannique Theresa May, Donald Trump est revenu sur les deux heures qu'il a passées avec Vladimir Poutine, estimant que leur rencontre avait été «formidable».

Lors d'un entretien avec Theresa May en marge du G20 à Hambourg, le 8 juillet, Donald Trump en a profité pour donner son ressenti sur sa première rencontre officielle avec son homologue russe, Vladimir Poutine, qu'il avait eue la veille.

 
 

Sans s'épancher sur le sujet outre mesure, le président américain a tout de même glissé que leur rencontre avait été «formidable», selon l'AFP.

 

"Rex and I had a tremendous meeting yesterday with President Putin," Trump says sitting beside PM May. (@HorsleyScott pic)

     

Le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, avait déjà fait savoir la veille que la rencontre avait été très constructive et que «la connexion» entre les deux dirigeants s'était faite très rapidement. «Il y a très clairement une alchimie positive entre eux», avait-il affirmé.

Les deux chefs d'Etat n'ont pas pour autant évité les sujets de discorde, et notamment la supposée ingérence russe dans l'élection américaine. Selon Rex Tillerson, le sujet a été l'occasion d'un échange «très long et très vigoureux», au cours duquel le président russe a nié toute implication de Moscou et a demandé à ce que Washington apporte des preuves étayant ces accusations.

Si le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a assuré que le président américain Donald Trump «accept[ait]» les dénégations de la Russie sur ces ingérences présumées, Rex Tillerson s'est montré moins catégorique.

Les deux dirigeants ont en outre affiché des opinions différentes sur la manière de traiter les questions du programme nucléaire de la Corée du Nord et de ses tests de missiles balistiques. Washington continuera ainsi de faire pression sur Moscou pour que la Russie freine les activités de Pyongyang, selon Rex Tillerson.

Mais les deux pays se sont mis d'accord sur l'instauration d'un cessez-le-feu à compter du 9 juillet dans le Sud-Ouest de la Syrie.

 

23:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Quelles différences de profils psychologiques ! Autant l'un est fantasque, émotif, mégalo, usant de superlatifs dans chaque phrase, inattendu et imprévisible; autant l'autre est froid et calculateur, judoka et joueur d'échecs.
Leur entretien aura permis à chacun de se jauger et de mieux se connaître. Espérons qu'ils oeuvreront pour la paix et que Trump surtout arrivera à se dégager de l'emprise de l'Etat profond US…ce qui est loin d'être acquis !

Écrit par : dirk | 09/07/2017

Trump n,a pas relaté la même chose avec bébé colgate la coqueluche des neuneu .
salutations.

Écrit par : parvus | 09/07/2017

Mais, bien sûr, une rencontre entre ces deux grands hommes ne peut être que formidable: ce sont de vrais chefs d'Etat et non des marionnettes ! Les politiques de Trump et Poutine sont semblables : elles sont réalistes et non idéologiques, et surtout tous les deux veulent le bien de leurs peuples respectifs et non celui des banques qui veulent réduire les populations des nations à l’état de zombies !

Écrit par : abad | 09/07/2017

Les commentaires sont fermés.