Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2017

«Soyez fermes, tirez» : le chef indonésien ordonne à la police d'abattre les trafiquants de drogue

597461ef09fac2b72f8b4567.jpg

 

 

© Beawiharta Beawiharta Source: Reuters
Joko Widodo
 

Le président indonésien Joko Widodo a donné l'ordre à la police de tirer désormais systématiquement sur les trafiquants de drogue présumés, y compris étrangers, s'ils résistent à une arrestation.

«Soyez fermes. Surtout avec les trafiquants étrangers qui entrent dans le pays. S'ils résistent même un tout petit peu, tirez», a lancé le président indonésien Joko Widodo à l'intention des policiers, lors d'un discours ce week-end devant un parti politique.

Selon les chiffres officiels, l'archipel compte maintenant six millions d'usagers de drogues, pour une population de 255 millions, une situation qualifiée par le président d«'état d'urgence de la drogue».

Cette déclaration a immédiatement été critiquée par les défenseurs des droits de l'homme, qui s'étaient déjà mobilisés contre la guerre sans merci menée par le président philippin contre les trafiquants de drogue dans son pays. «Une déclaration comme celle-ci venant du président indonésien semble être un feu vert à tirer sans se préoccuper des procédures», a souligné à l'AFP Andreas Harsono, spécialiste de l'Indonésie pour Human Rights Watch.

L'Indonésie a une législation très dure pour le trafic de drogue, imposant la peine de mort à tout passeur trouvé en possession de cinq grammes ou plus. Au cours des deux dernières années, 18 trafiquants de drogue ont été exécutés, dont deux Australiens.

La semaine dernière, la police indonésienne a abattu un Taïwanais qui tentait de s'échapper après avoir été trouvé en possession d'une tonne de méthamphétamine en cristaux.

RT

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Voilà un président qui a le souci du bien-être et de la sécurité des citoyens de son pays ! Par contre, comme toujours, les prétendus défenseurs des droits de l’homme protègent les criminels ; ils ne protègent en aucune manière les citoyens honnêtes et sans défense ; ils ne se préoccupent pas de leurs droits ; seuls les intéressent les trafiquants en tous genres. Je pense que ces soi-disant défenseurs devraient être traduits devant les tribunaux au même titre que les criminels qu’ils protègent et dont ils sont complices.

Écrit par : abad | 23/07/2017

Les faibles ont des problèmes, les forts ont des solutions.
C'est plus que jamais vrai !
Les "Droits de l'Homme" concernent la population paisible et non les criminels qui nuisent à sa santé et à sa sécurité.

Écrit par : dirk | 23/07/2017

Un pays dirigé par des gens normaux et censés.

Écrit par : LENI | 24/07/2017

comme le président Dutertre ,le président Indonésien , met en place une excellente recette pour enrayer le problème du trafic de drogue , les drh , ces deux présidents s,assoient dessus avec beaucoup d,allégresse , je les félicite pour leur mesure radicale , autre chose que notre politique de tafiole en la matière .
de voir la colère des défenseurs des drh , me réjouit pour la journée.
salutations.

Écrit par : parvus | 24/07/2017

Les commentaires sont fermés.