Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2017

Massacrée à 78 ans pour une centaine d’euros par cinq racailles dans le silence des responsables politiques marseillais.

 

CommunIqué d'Eléonore BEZ

Conseiller Régional Groupe Front National PACA

 

Ce 17 juillet, une septuagénaire habitante d’une cité HLM de Pont-de Vivaux, dans le 10ème arrondissement de Marseille, a été véritablement massacrée par une bande de racailles « cagoulées » pour cent euros et un téléphone. Cette mamie si appréciée dans le quartier, est aujourd’hui dans un état critique.

Face à cet acte immonde, pas une réaction des responsables politiques des 9ème et 10ème arrondissements, pas un mot du Maire de ce secteur, Lionel Royer-Perreault LR, ni du député Guy Teissier LR réélu le 18 juin dernier, pas une réaction.

Tout comme le Maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, ils font l’autruche face à cet acte criminel répugnant pour préserver la fameuse « paix sociale » dans les cités HLM de Marseille. Leur priorité, cacher la vérité de l'insécurité dans la cité phocéenne aux Marseillais. 

 

Les Marseillais et les Marseillaises, eux, en ont plus qu’assez de cette politique du déni et du « vivre-ensemble » : ils et elles ne veulent pas « mourir seuls ».

Plus que jamais, face à l’ultra-violence des racailles, il est urgent de faire appliquer la tolérance zéro, d’augmenter les effectifs de police municipale d'aujourd'hui encore largement insuffisants pour une Ville de près de 900.000 habitants, de se doter de véritables moyens répressifs contre ces bandes de racailles qui, pour le moment, agissent en toute impunité.

 

C’est ce que je m’attacherai à défendre et à réclamer sans répit, pour qu'en 2020 les 9ème et 10ème arrondissements  comme toute la ville, se dotent d'une nouvelle équipe municipale déterminer à rétablir la sécurité pour tous les Marseillais. 

 

 

00:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Bravo à Eléonore BEZ de défendre nos mamies massacrées par les racailles !
La lâcheté des édiles qui veulent sauvegarder contre tout bon sens la paix sociale, est le pendant de la lâcheté de ces racailles cagoulées !
Un jour, patriotes et identitaires procèderont au grand ménage ! Ne lâchons jamais rien !

Écrit par : dirk | 31/07/2017

pour ces collabos politiques , que compte la vie de cette personne , massacrée par des ordures , surtout ne pas égratigner le vivre ensemble si cher au Système , peu importe si d,autres victimes suivront , quant à augmenter les effectifs de la police municipale , ce n,est pas cette mesure si elle était prise qui empêcherait ces tragiques agressions,seule la peine capitale distribuée à tour de bras ferait reculer cette criminalité salutations.

Écrit par : parvus | 31/07/2017

Les responsables politiques n’ont qu’un souci : protéger les immigrés qu’ils font venir à nos frais pour nous remplacer ! Alors, pour eux, le massacre d’une FDS, c’est du pain béni, c’est exactement leur objectif !
Bravo à Eléonore Bez d’avoir le courage de dénoncer ces horreurs, ces crimes ! Vivement qu’elle soit élue à la tête de la mairie de Marseille !

Écrit par : abad | 31/07/2017

Les commentaires sont fermés.