Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2017

«C'est pas le moment où tu gagnes le plus» : les confidences salariales de Macron aux enfants

59846bfc09fac273248b4567.jpg

 

 
Emmanuel Macron lors de la visite de la base de loisirs le 3 août
 

En visite à la base de loisirs des Boucles de Seine, dans les Yvelines, le président a tenu à expliquer aux enfants présents qui le pressaient de questions un détail important sur ses revenus. Une déclaration pouvant surprendre, mais véridique.

Alors qu'il rendait visite en compagnie de Valérie Pécresse à des enfants ne pouvant pas partir en vacances dans un centre de loisirs des Yvelines (Ile-de-France) le 3 août, le président s'est laissé aller à quelques confidences sur son niveau de vie, devant la caméra de BFMTV.

 

Alors qu'un enfant lui demandait si sa maison était grande, le président a amorcé un propos sur les revenus présidentiels : «Tu sais, quand tu es président de la République, c'est pas le moment où tu gagnes le plus d'argent...»

Une déclaration n'ayant semble-t-il que peu captivé l'intérêt des enfants, qui se sont empressés de couper la parole au chef d'Etat pour revenir au sujet de la maison, puis dévier la conversation sur... l'absence de première dame au côté d'Emmanuel macron. «Elle prépare le repas», a déclaré avec aplomb l'un d'entre eux, ce qui a provoqué l’hilarité générale. 

Le salaire présidentiel, que Nicolas Sarkozy avait fortement augmenté avant que son successeur François Hollande ne le diminue, s'élève aujourd'hui à 12 696 euros net par mois. Une somme qui peut paraître très confortable à beaucoup de Français, mais qui est tout de même nettement inférieure à celle que gagnait Emmanuel Macron en tant qu'associé gérant à la banque Rothschild. Son salaire y avoisinait en effet les 400 000 euros annuels, soit un salaire d'environ 33 000 euros par mois.

23:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

le sieur Macron n,avait qu,à rester derrière son guichet , le pauvre homme , les sans dents et les sans rien n,ont plus qu,à se cotiser pour l,aider à faire face à ses fins de moi difficile .
salutations.

Écrit par : parvus | 05/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.