Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2017

Henri MANGUIN (1874-1949) ou "La volupté de la couleur"

b69d71ece387a489b3040b3a7de9656e.jpg

henri_manguin_figures_sur_la_plage_jeanne_et_claude_manguin_1902.jpg

 

henri_manguin_lamandier_en_fleurs1907.jpg

henri_manguin_pinede_a_cavaliere_1906.jpg

manguin-devant-la-fenetre-rue-boursault-620x472px.jpg

manguin-henri-charles-1874-194-bouquet-de-roses-dans-un-vase-4016897-500-500-4016897.jpg

Henri-Manguin-Couseuse-rouge-Jeanne-1907-detail_1_729_593.jpg

Henri Charles Manguin (19).jpg

04:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Merci Gaëlle de nous faire mieux connaître ce "peintre de la volupté" comme le désignait Apollinaire, et dont j'ignorais qu'il avait été le premier à être qualifié de "fauve" et qui avait de ce fait inauguré le fauvisme.
Manguin est un maître de la couleur vive si bien mise en valeur par le soleil et la lumière du Midi, comme tant de grands peintres l'ont découvert avant et après lui, je pense à Van Gogh entre autres.

Écrit par : dirk | 13/08/2017

Cher Dirk, je ne connaissais que très peu Henri Manguin. Je l'ai découvedrt hier soir. Né à Paris, il est mort à Saint-Tropez. La jeune femme qu'on voit sur ses tableaux, c''était sa femme, sa muse. Un grand amour. Ce n'est pas un "modèle", mais une femme aimée, son épouse. Ceci ajoute pour moi à la beauté des tableaux.
On l'a qualifié de "païen" pour ses nus. Sottise des critiques d'art, déjà, à cette époque!

Amitiés

Écrit par : Gaëlle Mann | 14/08/2017

Très belles peintures, encore figuratives malgré la mode de cette époque. Je ne connaissais pas Manguin, merci Gaëlle de nous le faire découvrir.
Les nus sont presque toujours des nus de femmes et pratiquement jamais d’hommes. Pourquoi ? Qu’en pensent les féministes ?

Écrit par : abad | 14/08/2017

Les commentaires sont fermés.