Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2017

Gérard Collomb veut «mobiliser les hôpitaux psychiatriques» pour débusquer des terroristes 18 août 2017, 13:14

5996c397488c7b1d4a8b4567.jpg Collomb.jpg

 

 

Après l'attentat qui a frappé Barcelone, le ministère français de l'Intérieur projette de mettre en place une collaboration avec les structures psychiatriques afin de repérer et d'identifier plus facilement les profils terroristes.

Pour parer à la menace terroriste, une nouvelle piste est explorée par le gouvernement français. Invité ce 18 août sur RTL, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé vouloir «mobiliser les hôpitaux psychiatriques et les psychiatres libéraux de manière à essayer de parer à cette menace terroriste individuelle». 

Alors que l'Espagne a été touchée en moins de 24 heures par deux attentats ayant fait de nombreuses victimes, le ministre a détaillé la mise en place d'un projet de collaboration avec Agnès Buzyn, la ministre de la Santé. L'objectif de ce nouveau plan est de contrer la menace terroriste en identifiant les individus isolés attirés par l'islamisme radical. 
«Nous sommes en train de travailler avec ma collègue ministre de la Santé pour essayer de repérer l'ensemble de ces profils qui demain peuvent passer à l'acte», a expliqué le locataire de la place Beauvau au micro de RTL. 

Gérard Collomb a aussi annoncé la mise en place de «protocoles» avec les services médicaux dans le cas «où lorsqu'un certain nombre de gens [auraient] des délires autour de la radicalisation islamique», ils pourraient ensuite avoir «un échange avec celles et ceux qui les côtoient».

Cette nouvelle stratégie de lutte contre le terrorisme serait le moyen de faire face à deux types d'attaques, d'après l'ancien maire de Lyon. Il a insisté sur les «attaques planifiées», à l'instar de celle qui vient de se produire en Espagne, mais aussi sur les attaques perpétrées par «des gens qui se radicalisent brutalement avec souvent des profils psychologiques extrêmement troublés».
Lire aussi : 26 Français blessés dans l'attentat de Barcelone, au moins 11 sont dans un état grave

03:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

une mesure révolutionnaire , sûr que cette méthode va éradiquer le terrorisme islamique .
une excellente procédure à laquelle n,avait pas songer les forces d,occupation Allemande en France et ailleurs , pour débusquer les terroristes" déséquilibrés" , qui étaient en fin de compte des maquisards et des résistants .
d,ailleurs ces terros à la sauce islamiste se considèrent comme des soldats du califat ou de l,islam , ayant comme mission la conquête du monde mécréant , pour le comprendre , il suffit de lire le coran.
on a déjà constaté la grande valeur des établissements de déradicalisation . . . à rire ou à pleurer devant une telle naïveté .
salutations.

Écrit par : parvus | 19/08/2017

Décidément, on est mal barrés avec ce type de zozos aux affaires ! C'est de pire en pire ! Pire que sous Hollande, c'est peu dire ! Les muzz radicaux s'écrouleront de rire en lisant ces propositions.
Si des psychiatres pouvaient être utiles, ce serait au chevet de ce vieux franc-mac pourri d'ethno-masochisme, incapable de désigner clairement l'ennemi et les causes profondes du "terrorisme" (celui-ci étant secondaire par rapport au grand remplacement en cours et au génocide de substitution des Européens chez eux)

Écrit par : dirk | 19/08/2017

La France souffre d'un cancer du Collomb ;o)

Écrit par : téléphobe | 21/08/2017

ON FERAIT MIEUX de fermer ! les frontières......GAUTHIER MICHEL

Écrit par : gauthier michel | 22/08/2017

Les commentaires sont fermés.