Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2017

Selon Wikileaks, Obama aurait fait chanter et démissionner Benoît XVI

 


Selon Wikileaks, Obama aurait fait chanter et démissionner Benoît XVI

En complément à l’article que nous avons traduit et publié hier, ce petit rappel d’un article paru en février dernier.
 
L’accusation des traditionalistes U.S.A. :  » c’est ainsi que Obama a fait chanter Ratzinger « .
 
 
Dans la revue  » The Renmant  » , les traditionalistes demandent à Trump une enquête sur les agissement de Barack Obama qui auraient conduit à la démission de Benoît XVI.
 
De Claudio  CARTALDO.
 
Le courant ne passe pas entre Donald Trump et le pape François, ce n’est pas une nouveauté. Le premier est pour les murs anti-immigrés et bloque les réfugiés. Le second ne s’en cache pas, il préfère celui qui ouvre les portes à son prochain  » selon les indications de l’ Evangile « .
 
Bien. Pourtant, dans la relation entre les deux, il pourrait y avoir un nouveau chapitre intéressant qui part des USA et arrive droit dans les chambres secrètes du Vatican. Le 20 janvier dernier, la revue catholique traditionaliste  » The Renmant  » a écrit une lettre ouverte au nouveau président américain pour lui demander de faire la clarté sur les agissements outre Tibre de Barack Obama et son rôle dans l’abdication du pape émérite Benoît XVI. La missive est signée David Sonnier, ex lieutenant Colonel des USA, Christopher Ferrara, président de l’Association Avocats Catholiques Américains et Michael Matt, directeur de The Renmant.
 
La pièce maîtresse de la lettre qui s’appuie sur les révélations et documents publiés par Wikileaks, suspecte que  » le changement de régime ( au Vatican ) a été projeté par l’Administration Obama.
 
Rien de plus, rien de moins. Il s’agirait d’un scandale.
 » Durant la 3ème année du 1er mandat de l’Administration Obama, lit on dans la lettre ouverte, la secrétaire d’Etat, Hillary Clinton et d’autres fonctionnaires du gouvernement  ont proposé  » une révolution catholique  » l’objectif était la disparition définitive de ce qu’il restait de l’Eglise Catholique en Amérique. Les suspicions naissent d’un e.mail de Podesta, conseiller de la Clinton, envoyé à Sandy Newman, directeur d’une revue progressiste.
Dans l’e.mail, Podesta explique à son interlocuteur qu’il essaie de réaliser un  » printemps catholique  » au Vatican, similaire aux printemps qui ont renversé les régimes dans le Nord Afrique.
 
Selon les signataires, l’élection du pape François aurait servi à  » donner un appui spirituel au programme idéologique radical de la gauche internationale «  , ce qui fait qu’aujourd’hui le pontife serait devenu le  » leader de la gauche mondiale « .
 
La revue The Renmant, donc, demande à Trump d’ouvrir une enquête qui explique «  pour quel motif la NSA a monitoré le conclave qui a élu pape François » et «  quelles sont les opérations secrètes qui ont été effectuées par le gouvernement USA sur la démission de Benoît XVI et qu’il rende compte des  » transactions monétaires avec le Vatican, suspendues quelques jours avant la démission de Ratzinger ».
 
En effet, en décembre 2013, la Deutsche Bank a fermé les bancomat à l’intérieur du Saint Siège avec l’excuse d’enquêtes sur les normes anti recyclage de l’ I.O.R. ( Institut pour les Œuvres de Religion ) la Banque du Vatican, et le jour suivant la démission du Pontife, le Vatican et la Banque trouvaient de suite un accord. Les transactions reprennent.
 
Enfin, les signataires demandent au Président de clarifier le rôle de Podesta dans ce qu’il aurait lui même défini  » printemps catholique « ; quelle influence a eu le financier Georges Soros et si l’administration Obama est entrée de quelque façon que ce soit en contact avec ce qui a été appelé la  » mafia de San Gallo  » où le rassemblement des cardinaux et évêques ( Carlo Maria Martini, Adriaan Van Luyn, Walter Kasper, Karl Lehman, Achille Silvestrini et Basil Hume) qui déjà en 2.005 auraient identifié en Bergoglio le pape parfait pour la réforme de l’Eglise dans le sens progressiste.
 
Traduction pour Résistance républicaine par Valkyrie
 
RT

02:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Bergoglio est un agent de Soros et Cie. Tout ce qu'il fait et dit le démontre. C'est un démon.
Sa prochaine intervention sera consacrée aux... " Fake news " dans le cadre de la journée " seule la vérité vous rendra libre ".
Ce n'est pas une blague.
Il affirme déjà que le critère de l'information " vraie " est la compréhension et l'amour de l'autre.

Écrit par : anonyme | 30/09/2017

Répondre à ce commentaire

tout se tient , le plan Mondialiste ,pour cette étape à très bien fonctionné .
salutations.

Écrit par : parvus | 30/09/2017

Répondre à ce commentaire

Cette information n'étonnera aucun de ceux qui gardent les yeux et les oreilles ouverts et laissent fonctionner leur cerveau !

Écrit par : abad | 30/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.