Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2017

Une collaboratrice municipale suspendue pour avoir qualifié le terroriste de Marseille de "martyr"

59d3aa4a488c7be4688b456a.jpg

Sonia Nour a été suspendue par la mairie communiste de La Courneuve après avoir qualifié sur Facebook le terroriste de Marseille, qui a tué deux jeunes femmes, de «martyr». Elle affirme être victime du «déferlement de haine des fachos».

Collaboratrice de la mairie communiste de La Courneuve, dirigée par Gilles Poux, Sonia Nour a été suspendue après avoir publié un statut Facebook dans lequel elle qualifie de «martyr» le terroriste de Marseille, qui a assassiné deux jeunes femmes de 20 ans à coups de couteau le 1er octobre.

«Quand un martyr égorge une femme et poignarde une autre, là ça fait du bruit. Terrorisme, du sang, civilisation, bla bla bla… Par contre, que le terrorisme patriarcal nous tue tous les deux jours, on l'entend moins votre grande gueule», affirmait-elle sur le réseau social. Un message qui a suscité une vague d'indignation sur internet.

En écriture inclusive, Sonia Nour, ça donne : Mehdi.e Meklat.e

  •  

Sollicité par de nombreux internautes, le maire, Gilles Poux, a fermement condamné ces propos, les qualifiant d'«inacceptables», alors que l'attaque a été revendiquée par l'organisation terroriste Daesh.

Les propos tenus par Sonya Nour sont inacceptables. Je les condamne sans nuance.

  •  
 

Dans un communiqué publié ce même jour, Gilles Poux revient plus longuement sur les raisons de la suspension de Sonia Nour. «Ces propos qui minimisent et banalisent des actes de terrorisme d'une sauvagerie inouïe ne méritent que la condamnation», s'est indigné le maire de la Courneuve, adressant ses pensées aux familles des deux victimes.

Plainte du FN pour apologie du terrorisme

Jordan Bardella, secrétaire départemental du Front national (FN) en Seine-Saint Denis et conseiller régional d'Ile-de-France a annoncé avoir saisi le procureur de la République pour apologie du terrorisme. «Alors que nombre de nos compatriotes sont affreusement frappés par le terrorisme islamique, de tels dérapages ne peuvent être autorisés», dénonce-t-il notamment dans sa lettre adressée au tribunal de grande instance de Bobigny.

Suite aux propos de Sonia Nour, collaboratrice du maire PCF de La Courneuve, j'ai saisi le procureur de la Rép. pour apologie de terrorisme.

«Pour info je suis enceinte de près de 6 mois...»

Souhaitant s'expliquer, Sonia Nour avait auparavant posté un autre message sur Facebook. «Le mot martyr ne veut pas dire "le juste"», a-t-elle affirmé. «Je l'emploie pas dans le sens chrétien mais dans le sens psychanalytique du terme. D'un point de vue narcissique», a-t-elle expliqué.

Pour elle, «les attentats-suicides ne sont liés ni au fondamentalisme islamique, ni à la religion en général». 


Mais ces explications n'ont semble-t-il pas suffi, car la collaboratrice communiste a annoncé sur le réseau social avoir été suspendue de son poste par le maire. «Je vous demande de l'aide. Je n'ai jamais fait d'apologie de terrorisme. Suite aux déferlements de haine des fachos, je viens de me faire suspendre de mon taf et je vais en conseil de discipline pour un statut Facebook», a-t-elle encore argumenté sur le réseau social. 


«Je suis choquée. Je ne pensais pas qu'un maire communiste se servirait du déchaînement de l'extrême droite pour me suspendre sans solde et m'emmener en conseil de discipline pour apologie de terrorisme comme le souhaite l'extrême droite. Pour info je suis enceinte de près de 6 mois...», a-t-elle poursuivi dans le fil de commentaires où de nombreux internautes lui ont apporté leur soutien. 

Lire aussi : Des vidéos de propagande islamiste retrouvées sur le téléphone de l'assaillant de Marseille

RT

 

 NdB: Après avoir crié sa haine des Français, Sonia Nour pleurniche...

 

01:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Ces réactions du maire et de Bardella sont très bonnes. Mais que fait le gouvernement? Rien, c'est aux ministres et en particulier celui de l'Intérieur de réagir en premier et d'inculper Nour.

Écrit par : abad | 04/10/2017

Répondre à ce commentaire

On se croirait à Alger en 62 ;o)

Écrit par : téléphobe | 04/10/2017

Répondre à ce commentaire

cette Nour a déversé sa Haine viscérale des Français de souche , qu,elle doit considérer comme de la M. . .!!
elle devait penser être protéger par son statut ,d,ailleurs je me demande si le maire coco l,aurait suspendu , si pas interpellé par de nombreux internautes indignés .
maintenant , elle nous joue la victime , enceinte de surcroit , afin de faire pleurer dans les chaumières de ceux qu,elle déteste . . .à cause des vilains fachos , je vais perdre mon job. . . pays de sales racistes , etc . . . on connait la musique , mais se trouvera des collabos blancs pour lui trouver des excuses.
salutations.

Écrit par : parvus | 04/10/2017

Répondre à ce commentaire

Quand je pense au sort des femmes françaises qui avaient aimé ou épousé des allemands pendant l'occupation - je pense à Mireille Balin, une des plus belles actrices françaises, qui ont été tondues, torturées, violées et assassinées par des gauchiasses sans âmes et que je vois des petites fatmas haineuses ou des bolchéviques maléfiques comme la Zoé Desbureaux venir faire la morale aux français, je pense que le choc est inévitable entre cette nomenclature diabolique et la population de souche qui ne se laissera pas égorger.

Écrit par : téléphobe | 05/10/2017

Répondre à ce commentaire

téléphobe : les soldats Allemands ayant eu des relations avec des Françaises à l,époque , étaient aussi de race blanche , l,horreur pour les bien pensants Mondialistes .
la Desburaux et la Nour même combat .
salutations.

Écrit par : parvus | 06/10/2017

Une saleté pareille a toute sa place chez méchant con qui recueille la crème de la crème gauchoféministe (obonobo)

Écrit par : marcel | 06/10/2017

Répondre à ce commentaire

Cette ordure hurle au fascisme comme ses maîtres le lui ont appris.
Son tweet n'a objectivement comme but que de faire diversion des crimes de ses congénères / coreligionnaires. Elle ose qualifier de " blablabla " la dénonciation de l'abomination des crimes de la gare St Charles et cela en opérant une comparaison absurde.
Le Parquet ne s'est pas auto - saisi ! Mais quelle honte !
Nos dirigeants ne valent pas plus cher que cette ordure.

Écrit par : anonyme | 07/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.