Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2017

Twitter désactive le compte de Donald Trump

 

Par "inadvertance"

Cette nuit, le compte Twitter du président américain a été désactivé pendant 11 minutes par un employé du réseau social sur le départ. Un tel incident divise les experts en sécurité.

 

Chez Twitter, les comptes présidentiels ne sont pas à l’abri d’une suspension intempestive. Jeudi 2 novembre dans la soirée, un salarié de l’entreprise, dont c’était le dernier jour de travail, a désactivé le compte de Donald Trump. Onze longues minutes durant, les visiteurs de @realDonaldTrump ont été accueillis par le message : « Désolé, cette page n’existe pas ».

Après avoir indiqué que le compte avait supprimé par « inadvertance », Twitter a annoncé qu’un employé du service client de l’entreprise était à l’origine de l’incident.

Il aura fallu près de cinq heures après sa remise en ligne pour que Donald Trump récupère l’ensemble de ses followers. À sa réactivation, son compte n’en comptait plus que 4000, contre les 41,7 millions de départ.

[...]

« Il est choquant qu’un employé de Twitter ait pu fermer le compte du Président. Et s’ils avaient tweeté de faux messages ? », s’interroge-t-il Blake Hounshell, avant de poursuivre : « Sérieusement, que se serait-il passé si cette personne avait tweeté au sujet d’une attaque nucléaire sur la Corée du Nord ? ».

L’incident survient alors que Twitter, au même titre que Facebook et Google, font face à d’importantes critiques. Tous trois ont été auditionnés le 1er novembre devant le Congrès américain, pour ne pas avoir réussi à juguler le flot de fausses informations et de contenus de propagande russe durant l’élection présidentielle américaine.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

20:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Est-ce un petit test soigneusement étudié pour faire taire Trump...avant une opération plus radicale ? Sa communication par tweet qui casse tous les codes est jugée de plus en plus insupportable par les vigiles de la pensée politiquement correcte. Les services secrets US au service de l'Etat profond ne sont pas des enfants de choeur !

Écrit par : dirk | 03/11/2017

Répondre à ce commentaire

cet individu l,a fait sciemment , c,est évident , un anti Trump de base qui n,a pris guère de risques , vu que c,était son dernier jour de travail , un"sacré courageux" ce guignol.
salutations.

Écrit par : parvus | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.