Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2017

A la veille d'un vendredi, le préfet des Hauts-de-Seine interdit les prières de rue à Clichy

5a0de51a09fac227068b4567.jpg

 

 
 

Obéissant aux consignes du ministre de l'Intérieur, le préfet des Hauts-de-Seine a décidé d'empêcher le rassemblement hebdomadaire devant la mairie de Clichy. De fait, la police va avoir la délicate mission de s'opposer à la prochaine prière.

Jusque-là, les forces de l'ordre n'avaient pour consigne que d'encadrer les prières de rue hebdomadaires à Clichy-la-Garenne, en banlieue proche de Paris. Mais le préfet des Hauts-de-Seine, Pierre Soubelet, s'est engagé ce 16 novembre à mettre un terme au rassemblement de musulmans. «[C'est] un trouble manifeste à l'ordre public», a-t-il déclaré, cité par l'AFP. «Depuis la manifestation des élus, j'ai estimé qu'il y avait un risque accru pour l'ordre public [...] Il était important que je prenne des dispositions», a-t-il encore ajouté à l'issue d'une réunion de concertation avec la mairie de Clichy et des associations musulmanes.

Le représentant de l'Etat faisait ainsi référence à la mobilisation le 10 novembre 2017 d'une centaine d'élus de la République, lesquels s'étaient opposés à une prière de rue du vendredi en entonnant la Marseillaise.

RT

 

03:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

C'est la démonstration que lorsque des élus expriment leur opposition physique aux prières de rue - et par extension à toute manifestation de l'islam dans la vie publique - ils créent un risque de "trouble à l'ordre public" et que par déduction, le pouvoir est dans l'obligation de réagir…pour une fois, dans le bon sens.
Conclusion, multiplions les manifestations de ce genre et créons des bras de fer avec les muzz partout où c'est nécessaire (voile à l'université, abattoirs halal, etc…).
Pas de "vivre ensemble" ! Tolérance zéro avec l'islam, "modéré" ou non !

Écrit par : dirk | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

encore une chance que le préfet n,ait pas interdit la manif des élus Kouffars , pour cause de" troubles à l,ordre islamique " , mais possible que cela sera dans l,avenir .
salutations.

Écrit par : parvus | 18/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.