Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2017

JT TVL 20 NOVEMBRE

21:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Interdit aux Blancs!

<thttp://www.fdesouche.com/909427-syndicat-de-profs-su...

04:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

"Sans les 15% de quartiers pourris qu'il y a en France nous serions classés numéro 1 dans PISA"

https://vid.me/1vW5Y

 

03:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

William Lacy Swing (ONU) explique pourquoi il veut imposer l’immigration en Europe

William-Lacy-Swing-810x645.jpg

 

18/11/2017 – 06h50 Bruxelles (Breizh-info.com) – William Lacy Swing est le directeur général de l’Organisation internationale de l’ONU pour les migrations (OIM).  Dans un entretien donné au média Euractiv, il explique pourquoi il veut imposer l’immigration en Europe, donnant ainsi de solides arguments à tous ceux qui estiment que ces organisations mondiales comme l’ONU bafouent totalement la souveraineté des peuples à travers le monde.
 

Et l’argument majeur pour justifier l’immigration dans les années à venir, ce sera le climat et le changement climatique. L’accord  de Paris lors de la Cop 21 était en effet le premier à reconnaître que le changement climatique est à l’origine de migrations. Pour M. Swing, il faut donc nécessaire, en plus de l’accueil de réfugiés politiques, trouver un statut permettant aux réfugiés climatiques de circuler où bon leur semble à travers le monde.

« La migration est aussi vieille que le monde. Les déplacements de grande échelle sont inévitables et sont nécessaires si des emplois sont à pouvoir, si des compétences sont disponibles, si les économies et les communautés veulent prospérer. La migration est tout à fait souhaitable si elle est gérée de manière humaine et responsable.» explique-t-il tout en poussant le bouchon toujours plus loin, expliquant « qu’historiquement, la migration a toujours été extrêmement positive, surtout à moyen et long termes.». Les Indiens d’Amérique apprécieront …

Et le directeur général de l’Organisation internationale de l’ONU pour les migrations (OIM) d’invoquer le prétexte démographique en Occident : « Dans toutes nos sociétés, étant donné le déficit démographique – plus de morts que de naissances dans le monde occidental, des taux de naissances très élevés dans les pays en développement – il y aura inévitablement beaucoup de mouvements, car des services devront être fournis. »

Pour M. Swing, il faut imposer cette vision du monde aux peuples, et notamment aux Européens : « Nous devons comprendre que c’est inévitable, et donc, gérer au mieux cette migration. C’est une manière de voir les choses différemment que de dire nous devons construire des murs et éloigner ces personnes. »

Et d’insister : « Aujourd’hui, certains gouvernements disent vouloir protéger leurs sociétés, mais c’est un mythe, car les sociétés dont ils parlent n’existent plus. La plupart des sociétés contemporaines sont beaucoup plus multiculturelles, multiethniques, multireligieuses et multilingues que ce que l’on pense. Et elles fonctionnent plutôt bien.»

Un mensonge si l’on regarde les statistiques en Europe de l’Est notamment. Ainsi, en Pologne, 98,6% de la population est européenne. En Hongrie, les non-Européens ne représentent même pas 0,5% de la population. Idem en Ukraine, et dans l’ensemble des pays de l’Est et du Centre de l’Europe. En Allemagne, 88% de la population serait d’origine européenne selon les statistiques de 2016, tandis qu’en Italie, les Italiens de souche représentent 92% de la population.

M.Swing ment donc explicitement, tout comme lorsqu’il explique que les sociétés multiculturelles et multiethniques fonctionnent plutôt bien. Les exemples Sud-africains,où les Blancs sont désormais persécutés couramment, mais également brésilien, ou la violence est extrêmement forte, et enfin français ou britanniques, deux sociétés d’Europe qui se désagrègent chaque année un peu plus, viennent largement le contredire.

Ce dernier reconnait lui même les conséquences de l’immigration massive – et donc de la désintégration qui va avec : « Le problème c’est que les migrants sont associés au terrorisme, cruelle ironie, car nombre d’entre eux fuient la terreur. La plupart des attentats, des voitures béliers, que ce soit à Paris, à Nice, à Bruxelles ou à San Bernadino en Californie, sont presque tous perpétrés par des personnes du pays en question, dont l’intégration a échoué.»

Dans l’interview qu’il accorde à Euractiv, il explique toutefois, en conclusion, qu’il faut tout faire pour maintenir les Africains notamment, dans leurs pays d’origine : « Les pays d’origine ont aussi la responsabilité de protéger leur jeunesse, de créer plus d’emplois pour les jeunes – notamment dans le domaine de l’agriculture et du développement rural. Il faut essayer de les décourager de prendre ces bateaux pour traverser la Méditerranée. Sur ce point-là, il y a encore du chemin à parcourir.».

A ne plus y comprendre grand chose, si ce n’est que les organisations mondiales, non élues par les peuples, prennent des décisions (ou invitent à les prendre) qui dans le futur, seront lourdes de conséquences pour la planète.

Pour aller plus loin sur le personnage, lire également ses propos sur l’immigration, ici

Crédit photo : Flickr (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

(merci à Dirk)

02:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

L'Ardèche, berceau mondial de la crème de marrons

02:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)