Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2017

PROTÉGER, PRÉSERVER, PROJETER. Par Nicolas BAY



En Europe et même au sein de l'ensemble de l'espace occidental, bouleversés par les conséquences conjuguées de la globalisation, de la déconstruction sociétale et de l'immigration massive, la question de l'identité se fait chaque jour plus centrale. Le réveil des peuples est en cours, et à l'Union européenne des technocrates et des banquiers, doit désormais succéder le retour de la vraie Europe des nations et des libertés.

Nous devons d'un même élan protéger nos nations et défendre notre civilisation, pour en finir avec l'usurpation d'une Union européenne qui s'est traduite par une anti-Europe, n’œuvrant pas au rayonnement de notre civilisation commune mais tout au contraire à sa destruction progressive. La « libre-circulation des biens et des personnes » est aujourd'hui surtout la libre-circulation des armes, des drogues et des terroristes !

Si notre identité doit être protégée et préservée, c'est bien parce qu'elle est la base sur laquelle nos pays doivent s'appuyer pour se projeter vers l'avenir, tout autant que pour se projeter à nouveau comme des acteurs de premier plan tant sur le plan économique, que sur le plan culturel ou encore diplomatique.

C'est une réflexion à la fois sur la force de notre identité, mais aussi sur les dangers qui la guettent et les moyens d'y faire face, que le groupe Europe des Nations et des Libertés vous propose de partager lors de ce colloque aux invités prestigieux.

Bien à vous,

 

Nicolas BAY
Co-président du groupe Europe des Nations et des Libertés au Parlement européen
Vice-président du Front National

01:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

C'est bien beau tout cela mais ne sert pas à grand - chose lorsqu'on a pas le courage de répondre au discours scandaleux du Congrès juif européen.

Écrit par : anonyme | 24/11/2017

Répondre à ce commentaire

anonyme : en l,état des choses , il est extrêmement pénible de pouvoir rentrer dans le lard du Système sans y laisser des plumes , et sans être soutenu par l,ensemble du peuple , ce même Système vous condamne au nom de l,anti ceci ou cela , ensuite plus personne pour vous aider , donc la parole est facile et l,art est difficile .
salutations.

Écrit par : parvus | 24/11/2017

Bien d'accord avec anonyme!

Écrit par : abad | 24/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.