Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2018

Agression d'une policière à Champigny : l'urgence d'une réforme de la légitime défense des forces de l'ordre !

 

Communiqués / 1 janvier 2018 / /
 

Communiqué de presse de Marine Le Pen, députée du Pas-de-Calais, Présidente du Front National

Cette nuit, une soirée organisée à Champigny-sur-Marne (94) a dégénéré en véritable émeute urbaine. Des vidéos diffusées sur internet montrent une centaine d’individus, dont certains armés, renversant des voitures et s’en prenant au mobilier urbain.

Plus grave encore, une vidéo montre l’agression d’une policière, au sol, isolée, par une quinzaine de voyous, la lynchant à coups de pied sans la moindre hésitation.Les cris de cette femme glacent le sang…

Ces scènes d’une rare violence viennent rappeler que perdure et s’amplifie dans notre pays, à côte de la menace terroriste, une insécurité confinant parfois à la guérilla urbaine.

Il est du devoir du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb de réagir avec toute la force qui s’impose à cette ignoble agression :
– En mettant tous les moyens en œuvre (y compris en offrant une récompense) pour identifier et interpeller les barbares s’en étant pris à cette policière, et en s’assurant que la justice passe.
– En instaurant la présomption de légitime défense pour l’ensemble des forces de l’ordre.

Cette mesure, que je défendais dans mon projet présidentiel et que nos parlementaires ont défendue dans la mandature précédente, est réclamée depuis longtemps par les policiers. L’ancien ministre Bernard Cazeneuve avait fait une inflexion dans ce sens, sans jamais aller jusqu’au bout.
Il s’agit désormais, tant face au terrorisme que face à l’ultra-violence, de réformer le cadre de la légitime défense des policiers : quand ils sont agressés, quand leur vie peut être menacée, ils doivent savoir que la République et la justice seront de leur côté. Seule une modification législative peut leur garantir.

Dans les jours à venir, le groupe des députés du Front National fera des propositions dans ce sens.

01:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Vous aurez tous remarqué que notre Grand Président a condamné le lynchage de cette malheureuse policière mais qu'il n'a pas condamné les lyncheurs! Il n'est pas question de dire la vérité à propos de ces jeunes de banlieues qui sont des Chances Pour le France, n'est-ce pas? Des Présidents comme cela on en redemande!

Écrit par : abad | 03/01/2018

Répondre à ce commentaire

possible que les familles des lyncheurs votent Macron, donc il ménage la chèvre et le chou , mais son vieux copain Hollande faisait mieux ou pire , vu qu,il s,était rendu au chevet du "pauvre" Théo. . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 03/01/2018

Répondre à ce commentaire

Si je rencontrais KASSATOVIS...le cinéaste dont je ne sais écrire le nom , JE lui demanderais si là il a encore la CONNERIE d insulter la police , ("batards et autre) !!! , ... , comme quoi avant de " faire le beau" au point de vue verbiage il faut tourner sa langue plusieurs fois.......GAUTHIER MICHEL;

Écrit par : gauthier | 04/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.