Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2018

ISRAËL DONNE L’EXEMPLE DE LA FERMETÉ ENVERS LES IMMIGRÉS CLANDESTINS

March2015-Hiba-640x416.jpg

 
 

Le marais centriste « En Marche » de Macron, face à la marée migratoire de plus de 300.000 immigrés extra-européens par an, ne fait que pratiquer la politique d’Henri Queuille.

Économiste

Ancien haut dirigeant d'entreprise

 
 
 
 

Macron, espérons-le, sera le Gorbatchev de la pensée unique avec, pour succéder à « En Marche », une union des droites et une révolution conservatrice que le peuple de France attend depuis cinquante ans, suite à la folle plaisanterie irresponsable de Mai 68 !

Son gouvernement semble prendre conscience, mais avec des mots seulement, de la gravité du problème migratoire, du Grand Remplacement en cours de la France par les immigrés économiques extra-européens. Alors que rien n’est fait en pratique, si ce n’est pour se donner bonne conscience face aux pays africains et aux belles âmes, d’affréter les premiers avions qui nous ont déjà amené à nos frais quelques immigrés de plus en provenance d’Afrique. Quant au ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, il a tenu à faire savoir publiquement qu’il ne voulait surtout pas « passer pour le facho de service »

C’est paradoxalement d’Israël, d’une façon très opportune, que nous vient l’exemple en matière migratoire. Après l’Australie, Israël nous démontre que seules des actions fermes au nom du réalisme, du bon sens, de l’efficacité, de l’éthique de la responsabilité, de la raison d’État, de l’identité des peuples et leur sécurité, et non des discours humanistes au nom de la morale individualiste ou chrétienne, peuvent régler le problème migratoire.

En effet, 40.000 immigrants africains arrivés illégalement sur le sol israélien seront confrontés, dès début janvier 2018, au dilemme suivant : départ « volontaire » vers le Rwanda ou la prison. Le gouvernement de Netanyahou souhaite expulser les Érythréens et les Soudanais infiltrés sur le territoire israélien. Il considère, à juste titre, que l’immense majorité d’entre eux sont des demandeurs d’asile « fictifs » attirés uniquement par de meilleures conditions de vie, bref, des immigrés économiques – ce qui est aussi le cas en France.

 

Des ghettos sont apparus dans le sud de Tel Aviv. Kigali a accepté d’accueillir 10.000 migrants moyennant 5.000 dollars par personne. Les contribuables européens devront sans doute, eux aussi, payer un jour une deuxième fois pour réparer les erreurs laxistes bien-pensantes de leurs dirigeants, style François Mitterrand (« Ils sont ici chez eux ») ou de madame Merkel (« Wir schaffen das »/On peut le faire, c’est-à-dire, résoudre sans difficulté le problème migratoire).

 

Les immigrés africains qui accepteront de plier bagage en Israël recevront un pécule de 3.500 dollars. Ceux qui refuseront auront, au moment de la prolongation de leur permis de résidence, trois mois pour partir ou se retrouver sinon derrière les barreaux d’une prison, et non pas dans un centre de rétention avec un régime de semi-liberté. Tout est fait pour les pousser au départ.

Il convient de noter également que l’immigration sauvage s’est totalement tarie en Israël avec la construction d’une clôture électronique le long des 240 kilomètres de frontière avec l’Égypte par où passaient les immigrés clandestins. Cela n’est pas sans nous rappeler ce que vient de réaliser la Hongrie en Europe et le mur de Trump, déjà construit en partie par les gouvernements états-uniens précédents, avec le Mexique.

Qui veut la fin doit se donner les moyens ! Tout le reste n’est que littérature. Israël, après l’exemple « fasciste » couronné de succès de l’Australie, montre à nos supposées élites, aux Macron, Raffarin, Juppé, Pécresse – qui osent revendiquer une filiation avec de Gaulle, ce même de Gaulle qui ne voulait pas que son village s’appelle un jour « Colombey-les-Deux Mosquées » -, qu’on peut le faire, pour reprendre la fameuse phrase de Mme Merkel !

Winston Churchill disait que « le courage est la première des qualités humaines car il garantit toutes les autres ». Le marais centriste « En Marche » de Macron, face à la marée migratoire de plus de 300.000 immigrés extra-européens par an, ne fait que pratiquer la politique d’Henri Queuille. Elle ne consiste pas à résoudre les problèmes, mais à faire taire d’une façon malhonnête ceux qui les posent, afin de se faire élire !

BV


 

 

 

21:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Excellentes mesures à prendre en exemple en France !
A noter le silence assourdissant des "Zélus" du Crif, de la Licra, des BHL, Attali,...des médias (25% des journalistes),... qui diabolisent pour le même motif le FN, Orban, et les pays européens qui appliquent la même politique (en moins brutal !!!).
Les Zélus peuvent TOUT se permettre, ils ont la caution des gouvernements qu'ils contrôlent.

Écrit par : dirk | 02/01/2018

Répondre à ce commentaire

J'applaudis des deux mains cette excellente analyse de Marc Rousset!
Espérons que petit à petit, les Français finissent par l'entendre et renvoient à leurs chères études tous ces traîtres qui nous gouvernent depuis bien trop longtemps!

Écrit par : abad | 03/01/2018

Répondre à ce commentaire

Les juifs ont de la chance: ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent sans être jugés
Car si l'Europe prenait une telle décision.........!

Écrit par : jean | 03/01/2018

Répondre à ce commentaire

Netanyahou a fait savoir que son gouvernement refusait de communiquer avec les ministres dits d'extrême - droite du gouvernement autrichien. Ces ministres ont le tort de vouloir protéger leur pays de l'invasion, car sinon que peut donc leur reprocher Netanyahou ? L'hypocrisie des israéliens et de ses diasporas est abjecte. Qui va se décider en Europe à la dénoncer publiquement.
Tant que cela ne sera pas fait, ces gens continueront à assassiner l'Europe grâce à l'appui de nos dirigeants corrompus.

Écrit par : anonyme | 03/01/2018

Répondre à ce commentaire

l,état d,Israël a parfaitement raison et c,est son droit absolu de renvoyer les infiltrés selon l,expression locale , à leurs pays d, origine , d,ailleurs toute la bien pensance et autre gauche , assocs , église , etc font silence sur cette affaire . . .on se demande bien pourquoi d,ailleurs . . .!!
il m,a fait bien rire le sieur Collomb " peur de passer pour un facho" , il a raté une carrière d, humoriste . . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 03/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.