Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2018

Marseille (13) : Quatre mineurs algériens ont agressé avec une violence inouïe un Marseillais et deux touristes en quelques heures

Capture_d_e_cran_2018_01_06_a_17_55_27.jpg

 

18h06

Dans la nuit de lundi à mardi, quatre jeunes garçons sans papiers ont agressé avec une violence inouïe un Marseillais et deux touristes.

 

C’est LE cauchemar de la mairie : des touristes, débarqués sourire en bandoulière, qui rentrent chez eux, cicatrices à peine pansées et certificat médical en poche. Des visiteurs illustrant alors, en racontant à leurs proches en mode « Marseille bashing » leur traumatisante mésaventure, l’image parfois donnée de la cité phocéenne d’une jungle où l’on peut, partout et tout le temps, finir son séjour dans la rubrique des faits divers…

 
 
 Dans la nuit de lundi à mardi dernier, en seulement une heure, entre 2 h et 3 h, la police a été alertée coup sur coup pour trois agressions.

(…) Malgré le choc, deux des victimes parviennent à donner un signalement précis de leurs agresseurs aux policiers, dont plusieurs patrouilles se mettaient en chasse. Une unité de la brigade canine identifie, en seulement quelques minutes, un premier suspect, alors qu’un équipage de la compagnie de sécurité routière en débusque un second. Les deux, refusant de décliner leur identité et démunis de tous papiers, se sont présentés comme des mineurs algériens. Il faudra attendre que leurs empreintes digitales « matchent » dans le fichier national pour découvrir qu’ils sont des spécialistes de ce genre de raids, donnant à chaque interpellation un nom différent.

La Provence

Merci à Pythéas

21:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Les "sous-merdes maghrébiques" (expression fleurie d'un commentateur sur le site Fdesouche) agissent en toute impunité. Elles sont toutes "connues des services de police" (sic) et de la "Justice" qui les protège. Ce type d'histoire se produit plusieurs fois par jour partout en France.
Suite de l'histoire : dans 3 mois, ou 6 mois, ou 1 an, les mêmes recommenceront et nous aurons droit aux mêmes commentaires: "...des jeunes connus des services de police, bla...bla...bla.".
Ainsi va la France macronienne !

Écrit par : dirk | 06/01/2018

Répondre à ce commentaire

La solution de cette jeune Allemande. Il n'en est pas d'autre face au laxisme de la "justice" ! :
http://www.fdesouche.com/932391-berlin-cette-etudiante-ne-sort-jamais-arme

Écrit par : dirk | 06/01/2018

Répondre à ce commentaire

dirk: j,ai ouvert le lieu que vous citez , bien d,accord , cette jeune fille a parfaitement raison de sortir" couvert", pour assurer sa défense , ce qui m,a interpellé est la réaction du syndicat de police qui s,inquiète que des honnêtes citoyennes puissent s,armer , au lieu des innombrables agressions, crimes et viols que subissent leurs compatriotes , et tout cela sous le sourire de la mégère Merkel.
salutations

Écrit par : parvus | 08/01/2018

renvoi direct au bled.
d,ailleurs , je ne crois pas que ce genre d,agressions soit le cauchemar de la mairie , ni du Gvt , sinon il y a belle lurette que la sécurité serait rétablie .
salutations.

Écrit par : parvus | 07/01/2018

Répondre à ce commentaire

belle engeance voyageuse ...GAUTHIER M

Écrit par : gauthier | 07/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.