Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2018

Donald Trump se demande pourquoi les immigrés aux États-Unis viennent de « pays de merde » comme Haïti et les pays d’Afrique

 

9h32

Le président américain a tenu ces propos lors d’une réunion sur le regroupement familial, selon plusieurs participants cités par deux journaux. La Maison Blanche ne dément pas.

« Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ? » Donald Trump s’est emporté lors d’une réunion sur l’immigration à la Maison Blanche avec des parlementaires, jeudi 11 janvier, selon le Washington Post et le New York Times, qui citent des personnes présentes.

  
 

Selon les témoins, le président faisait référence à des pays d’Afrique ainsi qu’à Haïti et au Salvador. « Pourquoi avons-nous besoin de plus d’Haïtiens ? » a-t-il demandé, selon le Washington Post. Il a expliqué que les Etats-Unis devraient plutôt accueillir des ressortissants de la Norvège, dont il a rencontré la Première ministre la veille.

La Maison Blanche n’a pas nié que le président américain ait tenu ces propos. « Certaines personnalités politiques à Washington choisissent de se battre pour des pays étrangers », a estimé un porte-parole de l’exécutif dans un communiqué, « mais le président Trump se battra toujours pour le peuple américain. »

23:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Les hurlements d'indignation du Camp du Bien ont quelque chose de jouissif ! Un vrai concert de pleureuses dans les médias ! Trump se lâche et exprime à sa manière ce que bien des gens lucides observent et pensent ! Certes, ce n'est pas très diplomatique (mot synonyme bien souvent d'hypocrite) !
Une fois de plus, on n'entendra pas l'Amérique profonde. C'est pourtant elle qui applaudit le franc-parler de Trump et sa guerre sans concessions contre les médias gauchistes et le monde faisandé de NY, d'Hollywood et de Californie.
Trump casse tous les codes de communication qui auparavant devaient passer sous le contrôle des médias et se soumettre à l'idéologie dominante. Il joue gros !

Écrit par : dirk | 13/01/2018

Répondre à ce commentaire

Quand Mr Trump parle, on comprends bien ce qu'il veut dire au moins

Écrit par : jean | 13/01/2018

Répondre à ce commentaire

Qui monte en première ligne pour taper sur Trump ?
Maduro, Raoul Castro, les Clinton, l'ex - directeur du FBI viré et Jack Lang !
Trump met les " pays de merde " devant leurs responsabilités, au lieu de les plaindre hypocritement ou de s'en servir pour détruire le monde occidental.

Écrit par : anonyme | 13/01/2018

Répondre à ce commentaire

Trump parle avec raison, si ces personnes vivaient dans des paradis , ils et elles ne chercheraient pas une meilleure existence aux States , Europe , Canada , Australie , etc .
il était évident que les trompettes gauchistes allaient sonner le rappel du ban et de l,arrière-ban de tout le politiquement correct .
la réalité est pourtant évidente .
et quand j,entend aussi les propos du président Dutertre , je me régale , cela nous change de la guimauve bien pensante .
salutations.

Écrit par : parvus | 13/01/2018

Répondre à ce commentaire

Berdingoglio va encore le traiter de mauvais catholique.

Écrit par : Pomègues | 13/01/2018

Répondre à ce commentaire

vive oncle Donald ! , il dit ce que j entends à Marseille depuis des lustres.....GAUTHIER MICHEL

Écrit par : gauthier | 14/01/2018

Répondre à ce commentaire

Il avait dit "shit holes", donc "trous à merde" et non "pays de merde" ;o)

Écrit par : téléphobe | 15/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.