Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2018

Des scientifiques suisses ont découvert chez des migrants africains présents en Europe une nouvelle forme de tuberculose très résistante

Capture_d_e_cran_2018_01_13_a_22_03_12 (1).jpg

22h11

Des experts de l’Université de Zurich, en Suisse, ont découvert une forme de tuberculose «multirésistante» chez huit réfugiés originaires de la Corne de l’Afrique.

Dans un nouveau rapport officiel, le laboratoire suisse mentionne plusieurs cas à partir de 2016. Le responsable du diagnostic Peter Keller dit:

« Ces bactéries présentaient une nouvelle combinaison de mutations de résistance contre quatre antibiotiques différents qui n’avaient jamais été vues auparavant. »

 
                                                                                                                                                                                                                                Le rapport indique qu’un laboratoire en Allemagne a également enregistré un cas « avec le même pathogène ». Après vérification des données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), un total de 21 cas ont été identifiés. Tous les cas étaient liés à des patients venant aussi de la Corne de l’Afrique ou du Soudan.

L’agent pathogène a été empêché de se propager davantage, après que les autorités ont pris plusieurs mesures préventives. Chef du diagnostic Keller dit à ce sujet:

« Ce cas extraordinaire a conduit au développement d’une organisation européenne d’alerte pour les pathogènes dangereux de la tuberculose ».

Eurekalert

 

 

 

02:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Leur projet doit avoir une importance capitale car rien n'arrête les immigrationnistes ;o)

Écrit par : téléphobe | 14/01/2018

Répondre à ce commentaire

il faut faire venir tous les porteurs de cette maladie en europe , afin de les soigner au nom de la fraternité internationale,crieront toutes les " belles âmes charitables", car de toute manière c,est le con-tribuable qui règlera l,addition , une tradition bien républicaine . . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 14/01/2018

Répondre à ce commentaire

On dirait des merguez de chameau ;o)

Écrit par : téléphobe | 15/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.