Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2018

Immigration : forte augmentation des demandes d’asile

 Les demandes d’asile ont augmenté de 17 % en 2017. Le chiffre de ces demandes s’établit aujourd’hui  à 100.412. Un « niveau historique », selon Pascal Brice, le directeur général de l’OFPRA.


Face à cette explosion des demandes d’asile, le sénateur (LR) des Hauts-de-Seine, Roger Karoutchi, a déploré que l’asile soit « détourné en passoire pour l’immigration économique ». De son côté, la présidente (LR) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a demandé au gouvernement de publier les résultats mensuels des reconduites à la frontière.

Le premier pays d’origine des demandeurs d’asile l’an dernier était l’Albanie (7630 demandes), pourtant considérée comme un pays dit « d’origine sûre  ». Viennent ensuite l’Afghanistan (5987 demandes), Haïti (4934) et le Soudan (4486). 36 % des demandeurs ont obtenu une réponse positive en 2017.

L’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a annoncé qu’il va  lancer «  dans les prochaines semaines » des missions, d’abord au Niger puis au Tchad (l’hypothèse libyenne ayant été écartée) pour « identifier des personnes pouvant bénéficier du droit d’asile sur des listes proposées par le Haut-Commissariat de l’ONU pour les Réfugiés (HCR) » et «  pour prévenir un afflux de migrants économiques  non éligibles au droit d’asile ». Mieux vaut tard que jamais diront  certains…


Ces opération sont lancées à la demande du président Emmanuel Macron qui a par ailleurs annoncé que la France « ouvrira sur les deux prochaines années 10 000 places  » pour les réfugiés «  réinstallés » depuis le Niger, le Tchad, mais aussi de Turquie, du Liban et de Jordanie

La France compte aussi réaliser des « modifications législatives et règlementaires dans les prochaines semaines » pour rapprocher sa politique d’organisation de l’asile avec celle de l’Allemagne, des réformes auxquelles « le HCR sera associé ». Une perspective pas forcément rassurante à la vue de la situation de l’immigration en Allemagne, entre main d’œuvre payée 1 euro de l’heure et multiplication des faits divers et des drames liés aux migrants.

Le Chef de l’Etat pour part assure que ces réformes permettront d’assurer «  un droit d’asile garanti et une immigration maîtrisée  ».

Ces deux articles sont parus sur le site ParisVox.

04:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

d,ailleurs l,anti-pape ou pape des clandos , vient de réitérer son appel pour accueillir dans la joie et le bonheur ses petits protégés , sûr qu,un certain nombre de chrétiens émasculés vont s,empresser de suivre ces directives .
le Plan accélère .
salutations.

Écrit par : parvus | 14/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.