Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2018

50 djihadistes prisonniers en Irak et en Syrie : pas de pitié, à mort !

barbeque-Etat-islamique.jpg

 

Publié le 24 janvier 2018 - par  - 93 commentaires - 10 317 vues

 

Je ne vais certainement pas m’apitoyer sur le sort des 50  djihadistes faits prisonniers en Irak et en Syrie et qui attendent leur procès.

Ils risquent la peine de mort ? Et alors ? Où est le problème ?

Ces barbares n’ont-ils pas applaudi lors de chaque attentat perpétré en France ?

Pour ces monstres, nous ne sommes que des mécréants qu’il faut détruire et les tueries du Bataclan ou de Nice les ont réjouis.

Certaines bonnes âmes , débordant de compassion pour ces prisonniers, ne doivent lire que des romans à l’eau de rose. Elles devraient s’informer…

Car l’Etat Islamique, c’est ça :

Décapitations au sabre.

Viols de masse.

Femmes enceintes éventrées.

Bébés fracassés contre les murs.

Enfants enterrés vivants ou crucifiés.

Lapidations, amputations, flagellations.

Exécutions sommaires filmées.

Homosexuels jetés du haut des toits.

Pilote jordanien mis en cage et brûlé vif devant les caméras.

Marché aux esclaves et esclavage sexuel.

Et bien pire encore… tout ce qui se fait de mieux en matière de sauvagerie.

Alors, voir ces barbares se souvenir soudain que la France est la patrie des droits de l’homme, par peur d’être condamnés à mort par des Irakiens ou des Kurdes qu’ils ont combattus avec la plus bestiale férocité, ne peut que susciter de la colère et inciter à la plus grande fermeté, sans le moindre état d’âme.

On ne combat pas la barbarie avec les droits de l’homme.

Ces sauvages, coupables ou complices des pires atrocités, doivent payer au prix fort.

En Irak ou au Kurdistan syrien, ils seront jugés pour leurs crimes de guerre.

Mais en France, avec un bon avocat islamo-gauchiste, on sait très bien qu’ils seront d’abord jugés en tant que victimes de la société ou éventuellement en tant que malades mentaux.

Ils ne seront jamais jugés pour haute trahison alors qu’ils ont pris les armes contre la France, leur propre pays.

Aujourd’hui on voit ces monstres déclarer qu’ils regrettent leur engagement pour le djihad et qu’ils font acte de repentance. Quelle mascarade.

Mais la parole d’un barbare aux mains rouges de sang, qui peut y croire ?

On connaît l’art de la dissimulation qu’affectent les musulmans. Le djihad, on n’en sort jamais.

Quant à ceux qui prétextent que ces tueurs seraient une source de renseignement précieuse pour démonter les filières terroristes, ils oublient que nos services de renseignements collaborent avec d’autres réseaux autrement plus sérieux, notamment auprès des services irakiens et kurdes.

Irakiens et Kurdes n’ont pas besoin de nous pour cuisiner leurs prisonniers et nous transmettre les renseignements qui nous intéressent.

300 djihadistes français sont morts en Irak et en Syrie, victimes des combats ou “ciblées” et éliminés par nos forces spéciales. Eliminations ordonnées au plus haut sommet de l’Etat et que j’approuve à 100%.

700 sont encore sur zone, dont une cinquantaine en prison.

Les crimes ayant été commis en Irak et en Syrie, il est parfaitement logique que ces barbares soient jugés sur place.

La thèse du retour pour être jugés en France, n’est donc pas recevable, que ce soit au plan politique, diplomatique, judiciaire ou même moral.

Ces djihadistes ne sont pas récupérables. Ce sont des bombes terroristes en puissance  et je partage l’avis de ceux qui s’opposent à leur retour.

Y compris les femmes et les enfants, puisqu’il est dorénavant prouvé que ces derniers ont été entraînés au maniement des armes pour combattre. ​

“Les djihadistes n’ont jamais eu d’états d’âme, je ne vois pas pourquoi nous en aurions pour eux”. Florence Parly, ministre des Armées.

“Nous devons éviter qu’ils rentrent en France, hommes ou femmes, quelle que soit l’issue… C’est difficile à assumer mais il faut le faire”.  Manuel Valls.

Et à la place du procureur Molins, qui s’interroge naïvement sur la sincérité des djihadistes repentis, je me demanderais si après les 250 victimes du terrorisme islamique, depuis janvier 2015, on a le droit de jouer avec la vie des Français en rapatriant des barbares sur notre sol.

http://www.fdesouche.com/943243-procureur-molins-difficil...

La France n’a rien à espérer du retour de ces barbares. Ces djihadistes sont les terroristes de demain. Ne soyons pas leurs complices.

Les traîtres ennemis de la France, qui haïssent nos valeurs humanistes, peuvent très bien se passer de notre pitié et rendre compte de tous leurs crimes devant la justice irakienne ou kurde.

Ce n’est plus notre problème, puisqu’ils ont abandonné et trahi la France pour la combattre.

Aucun de ces combattants de la terreur ne mérite notre pitié. Pas de revenants !

Jacques Guillemain

Riposte Laïque

09:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

je suppose qu,il s,agissait d,un barbecue à la sauce islamique , ce genre d,atrocités ne dérangeait pas vraiment la conscience des belles âmes européennes , du bon job disait le sieur Fabius.
salutations.

Écrit par : parvus | 01/02/2018

Répondre à ce commentaire

L'illustration suffit en elle-même pour qu'il n'y ait pas la moindre pitié pour ces salopards, quels que soient leurs sexes ! Ils sont TOUS et TOUTES complices de ces horreurs ! Comme le sont tous ces musulmans soi-disant "modérés" qu'on n'entend jamais dénoncer ces cruautés !
Pas de pitié ! Qu'ils crèvent au bout d'une corde ou d'une balle dans la nuque ! Et qu'ils aillent quelque part en enfer, cousus dans des peaux de porc ! (Désolé pour nos amis porcins)

Écrit par : dirk | 01/02/2018

Répondre à ce commentaire

Très bon article de Jacques Guillemain. Il faut lire la longue liste des méfaits de ces criminels. Et ceux qui font semblant de demander la clémence pour eux sous le prétexte fallacieux des droits de l'homme n'ont jamais condamné leurs criminelles pratiques quand ils combattaient pour l'Etat Islamique; au contraire ils les ont souvent soutenus, et demandaient que l'on combatte Assad qui, lui défendait le peu de liberté qui restait en Syrie! Et dire que l'on a fait massacrer Saddam Hussein, Tarek Aziz et le peuple Irakien en fabricant de fausses accusations et de fausses preuves contre eux! Ce que les mondialistes ont fait au Moyen-Orient depuis 20 ans est une honte absolue pour eux!

Écrit par : abad | 01/02/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.