Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2018

Carnaval de Dunkerque. Louis-Georges Tin (Cran) : «Le blackface est l’envers grimaçant de l’esclavage»

953107.jpg

 

10h34
 

Dans une tribune au « Monde », le président du CRAN Louis-Georges Tin revient sur le carnaval de Dunkerque (Nord) au cours duquel est organisé le bal de la «Nuit des Noirs». Il explique qu’il ne s’agit pas d’annuler le bal de la « Nuit des Noirs », mais juste d’en changer la thématique pour rompre avec le passé colonial et le racisme. Le maire, Patrice Vergriete, «défend un droit à la caricature».

Le 10 mars, au cours du carnaval de Dunkerque (Nord), les festivaliers entendent organiser une « Nuit des Noirs ». L’affiche est partout dans la ville : les fameux « Noirs » sont en fait des Blancs totalement grimés, bouche écarlate, os dans le nez ou dans les cheveux, pagnes de paille. Cette soirée est censée se tenir dans une salle cogérée par la ville, et aimablement prêtée par le maire, Patrice Vergriete, qui soutient sans complexe cet événement douteux.

Cette soirée s’inscrit dans la tradition ancienne du blackface, c’est-à-dire des déguisements raciaux. On se souvient bien sûr de la photo publiée le 17 décembre sur Twitter par le footballeur Antoine Griezmann, et ensuite retirée. Mais depuis quelques mois, plus de quinze affaires de ce genre ont défrayé la chronique. On se souvient, par exemple, de l’opéra de Lyon qui avait programmé un spectacle de Ravel, tout à fait vulgaire, avec du blackface. […]

   

Le Monde

Pour Patrice Vergriete, le carnaval de sa ville, porteur d’une tradition séculaire, n’est qu’une «transgression heureuse qui porte en elle de l’esprit de dérision et d’autodérision».

Depuis quelques jours et pour quelques semaines encore, les Dunkerquois « font carnaval ». L’expression « faire carnaval » dit la singularité de l’événement. En effet, à Dunkerque, le carnaval n’est pas un simple show destiné à éblouir des spectateurs passifs. Le carnaval, c’est l’œuvre des citoyens, c’est une ville qui se met en mouvement et rend hommage à son passé, tout en proclamant son désir d’avenir. Il s’agit d’une tradition séculaire d’abord liée à la vocation maritime de la ville. […]

Le Monde

21:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Encore une attaque imbécile faite par un nuisible africain sur une tradition innocente que ses pauvres neurones sont incapables de comprendre. Elle est dans la même ligne que les tentatives d' interdiction de nos Zwarte Piet (pères fouettards de Flandre et des Pays-Bas) !
Et bien sûr, Le Monde ne saurait refuser une tribune à l'un des principaux porte-parole du racisme anti-blanc !
A quand un CRAB (Collectif d'associations Blanches) pour défendre notre identité de Blancs ???

Écrit par : dirk | 10/02/2018

Répondre à ce commentaire

Que d'autres choses bien plus enthousiasmantes j'aurais à dire sur l'extraordinaire carnaval de Dunkerque, sans doute le dernier carnaval de France respectant l'esprit le plus ancien de cette fête ("païenne") marquant la fin de l'hiver ! C'est tout Dunkerque qui se trouve dans la rue : 70 000 personnes au plus fort des défilés…et pas des contemplatifs de beaux masques comme celui de Venise !!! Un vrai carnaval ! … sans le moindre incident (devinez pourquoi !). Tout Dunkerque est dans la rue, sauf les grabataires…et encore, je n’en suis pas sûr !
"Dunkerque sans le carnaval, c'est Paris sans la tour Eiffel "(J.P.Pernaud sur LCI ce jour).
Mon principal coup de cœur restera toujours une fois la nuit tombée, la cantate à Jean Bart, chantée gravement, presque (je retire « presque ») religieusement.
La statue de Jean Bart, dressée l’épée face à l’Angleterre, en face du "Canal" est le seul monument resté debout au milieu des ruines suite aux bombardements de la dernière guerre. Il se dit que les Allemands voulaient épargner ce symbole de l’hostilité à l’Angleterre.
Pas un Dunkerquois qui ne chante « Vive les enfants de Jean Bart, ce sont de fameux gaillards… ». Pour une fois que les Flamands ne sont pas taiseux !

https://www.youtube.com/watch?v=-rqBgd4Dup8

Et cette vidéo avec la foule. Pardon, avec le peuple !

https://www.youtube.com/watch?v=0dl2qVZmwz0

https://www.youtube.com/watch?v=7zeeyFr6Fvc

Écrit par : dirk | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

je serai d,origine Africaine , je serais plutôt flatté que des blancs ont intégré dans leurs traditions ce côté de l,Afrique .
le sieur Tin dont les attaques sont d,ailleurs à géométrie variable , y voit l,occasion de se faire un petit billet.
salutations.

Écrit par : parvus | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

Tout est prétexte à détruire nos traditions les plus simples; le malheur c'est que la majorité du peuple français approuve ces agressions!

Écrit par : abad | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.